Aller au contenu
absenteisme au travail

Absentéisme au travail : prévenir les causes avec les bonnes solutions

L’absentéisme au travail est une réalité qui touche de nombreuses entreprises. Souvent considéré comme un fléau, il a des répercussions majeures sur le fonctionnement et la bonne santé d’une société.

Un salarié absent perturbe le fonctionnement d’une infrastructure et entraîne des coûts de gestion et de remplacement élevés. Vous devez bien gérer les congés et absences de chacun pour que cela affecte le moins possible votre struture.

Mais quelles sont les causes de l’absentéisme au travail ? Quelles en sont les conséquences ? Comment le diminuer ? Analyse.

Entre 2019 et 2020, le taux d’absentéisme en entreprise est passé de 4,18% à 5,04% (Baromètre Gras Savoye Willis Towers Watson, 2021). 

L’absentéisme, c’est quoi ?

L’absentéisme au travail désigne l’absence répétée d’un salarié sur son lieu de travail. Dans certains secteurs d’activité, les taux d’absentéisme s’envolent, ce qui peut poser d’importantes difficultés.

Il faut savoir que l’absentéisme concerne des absences injustifiées ou invérifiables. Dans la plupart des cas, les individus les plus absents sont souvent les mêmes. Différentes causes en sont à l’origine.

Selon le 13e baromètre de l’Absentéisme et de l’engagement Ayming, la France recense un taux d’absentéisme de 6,87 % en 2020 avec 25,1 jours d’absence par an et par salarié en moyenne. Ces chiffres sont en forte augmentation, notamment chez les plus de 40 ans.

Les causes de l’absentéisme

L’absence au travail provient de causes diverses qui peuvent être professionnelles et/ou personnelles. En fonction du secteur d’activité concerné, la raison de ces absences répétées varie.

Les motifs professionnels responsables de l’absentéisme au travail

  • Des conditions de travail déplorables ;
  • Une charge de travail trop importante ;
  • Un emploi trop stressant ;
  • Une mauvaise ambiance au travail ;
  • Les accidents de travail ;
  • Les maladies professionnelles ;
  • Le climat social.

L’environnement professionnel est l’une des causes principales de l’absentéisme. La majorité des salariés absents n’ont pas envie de se rendre sur leur lieu de travail en raison de conditions inadaptées ou de mauvaise qualité.

L’absentéisme au travail pour des motifs personnels

  • Un environnement familial instable ;
  • Des événements familiaux ;
  • Un mauvais état de santé (absence pour maladie) ;
  • Un mode de vie détériorée ;
  • Des problèmes psychologiques et/ou pathologiques ;
  • Des troubles du comportement.

L’état d’esprit et de santé d’un salarié joue énormément sur sa faculté à assumer ses fonctions. Les interférences dans la vie personnelle d’un employé peuvent influencer considérablement l’absentéisme.

D’ailleurs, c’est pour cela que les services RH d’une entreprise insistent sur l’importance du bien-être et de la bienveillance au travail.

Absence justifiée et absence non-justifiée

Il faut préciser que l’absence au travail d’un employé n’est pas toujours de son fait. Dans un certain nombre de situations, ils n’ont d’autres choix que de s’absenter. Des arrêts de travail peuvent être liés à un congé maladie, un congé sabbatique, des congés payés, congé maternité, convocation à un jury d’assises…

Les absences injustifiées ne peuvent pas être excusées. Si un collaborateur ne se présente pas à son poste et ne prévient pas son manager dans un délai raisonnable, il peut ne pas percevoir ses indemnités journalières. Son contrat peut être supendu sur une courte durée pour le non-respect des politiques de l’entreprise.

L’absence non autorisée, quelle qu’elle soit, si elle n’entre pas dans les procédures et conventions collectives ou affectent le fonctionnement de l’entreprise, peut avoir pour conséquence le licenciement pour faute grave.

Dans tous les cas, le respect permet de préserver la relation entre l’employeur et l’employé. La maintenir à tout moment permet aux deux parties de travailler ensemble dans les meilleures conditions.

VOUS AIMEREZ AUSSI LIRE : Tout savoir sur les congés exceptionnels

Les conséquences de l’absentéisme au travail

C’est une évidence, l’absentéisme au travail peut très vite devenir un problème pour le bon fonctionnement d’une entreprise. Lorsque le taux d’absentéisme est trop élevé, les performances en pâtissent.

Les conséquences de l’absentéisme au travail sont :

  • Baisse de la productivité générale et de la rentabilité ;
  • Perturbation du fonctionnement de l’entreprise ;
  • Difficultés organisationnelles en raison de l’absence de salariés clés ;
  • Retard dans les process, dans le traitement des commandes et des prestations ;
  • Augmentation de la charge de travail pour les autres salariés présents ;
  • Détérioration de l’ambiance au travail ;
  • Baisse de motivation des équipes ;
  • Détérioration de l’esprit d’équipe ;
  • Perte de satisfactions clients ;
  • Coûts liés aux remplacements de personnel absent.

C’est une donnée à prendre en compte pour les entreprises : l’absentéisme à un coût.

Selon une étude récente, le coût moyen annuel de l’absentéisme au travail en France serait de 25 milliards d’euros.

Les solutions pour diminuer l’absentéisme au travail

Heureusement, l’absentéisme au travail n’est pas une fin en soi. Il existe des solutions pour le limiter, le réduire et même le prévenir.

Connaître le taux d’absentéisme de votre société

Dans un premier temps, il sera essentiel de calculer le taux d’absentéisme de votre entreprise. Pour cela, une formule assez simple existe :

(Nombre d’heures d’absence sur la période / nombre d’heures travaillés en théorie sur la période) x 100

Le résultat issu de ce calcul vous permettra de déterminer le degré d’absentéisme au sein de votre infrastructure.

Généralement, on considère qu’un taux d’absentéisme de 4 % est normal, et qu’un taux supérieur ou égal à 8 % est plutôt alarmant. 

Suivre les absences de vos collaborateurs

Aujourd’hui, il existe de nombreux outils pour suivre les absences de vos salariés. La gestion des temps et activités est un enjeu majeur pour les entreprises.

La GTA vous permet d’effectuer un suivi précis de vos collaborateurs. Elle est précieuse pour gérer vos équipes et connaître leurs activités.

Elle comprend notamment le pointage, la gestion des présences et des absences, le suivi des activités ou encore la gestion des plannings.

Grâce à un reporting détaillé et documenté, vous pourrez mesurer l’absentéisme au travail et identifier les employés récidivistes.

Mettre en place une politique RH

Une politique de ressources humaines de qualité peut jouer un rôle considérable sur l’absentéisme au travail.

La considération témoignée à vos équipes, un environnement propice à l’épanouissement personnel et les process mis en place pour améliorer les conditions de travail des employés favorisent la diminution de l’absentéisme.

Si vos salariés se sentent bien et appréciés à leur juste valeur, ils auront tendance à assurer leur tâches et à éviter les absences.

Écouter, communiquer et motiver

Les individus qui travaillent au sein de votre société ont des besoins. Il est important de rester à l’écoute de ces derniers et de leur offrir la possibilité de s’exprimer quand ils en ressentent la nécessité.

La communication est essentielle : qu’elle soit au centre des valeurs de votre entreprise ! Les salariés ont besoin de se sentir considérés, cela influence positivement leur présence au travail.

Pensez également à motiver vos équipes. Offrez-leur des challenges, des primes et des perspectives d’évolution. Rendez leurs missions intéressantes, passionnantes et valorisez les éléments les plus motivés.

Adapter les modes d’organisation

Ne pas tomber dans la monotonie et faire preuve de souplesse. Pour contrer l’absentéisme au travail, pourquoi ne pas revoir vos modes d’organisation et de fonctionnement.

Par exemple, autoriser vos employés à profiter d’un ou deux jours de télétravail par semaine peut réduire l’absentéisme.

Aussi, prêtez une attention toute particulière aux requêtes et ressentis de vos salariés. Certaines pratiques organisationnelles ont tendance à augmenter les absences de certains collaborateurs.

N’ayez pas peur de challenger vos process et de les remettre en question.

S’entretenir avec un salarié après une absence

Qu’il s’agisse d’une absence de courte ou de longue durée, il est recommandé d’organiser un entretien avec le salarié absent à son retour

Ce type d’entrevue peut être menée par votre service RH. L’objectif n’est pas de contrôler la véracité de son absence mais bien de connaître son état d’esprit, sa motivation à retrouver son poste et l’informer de ce qu’il s’est passé durant son congé.

En cas d’absence, dite de confort, il convient de rester ferme. Il faut dissuader le fautif de récidiver et décourager les autres de l’imiter.

Accompagner le retour du salarié absent à ses activités

Si l’un de vos collaborateurs a été absent durant une longue période, il sera primordial d’accompagner son retour d’activités.

L’entretien réalisé au préalable aidera à mettre en place des actions concrètes pour éviter tout risque de rechute.

Aménager le poste de travail, changer les process, améliorer les conditions de travail, réduire la charge de travail, augmenter le suivi managérial… Les solutions sont légion.

Absentéisme au travail : quelles sanctions ?

L’absentéisme peut être sanctionnée s’il est trop fréquent et surtout, si l’absence est injustifiée. Tout salarié qui ne justifie pas son absence par un motif valable commet une faute dans l’exécution de son contrat de travail

Ainsi, dans ce cas précis, l’employeur dispose d’un panel de sanctions allant de l’avertissement au licenciement en passant par la rétrogradation et la mutation. 

Les sanctions disciplinaires interviennent généralement avec des employés coutumiers du fait et dont l’absence injustifié dure plus de 4 jours. L’employeur peut ne pas appliquer de sanctions.

Cependant au bout de 48 heures minimum, vous pouvez lui adresser une lettre de mise en demeure. Dans celle-ci vous lui demander de reprendre son poste ou de justifier son absence.

Une procédure de licenciement peut être déployée si la situation perdure ou se détériore. 

Mais avant d’en arriver à de telles extrémités, il est important de comprendre les raisons de l’absentéisme au travail. D’ailleurs sa diminution dépend partiellement de l’employeur. 

En effet, l’épanouissement professionnel et personnel de vos salariés est un enjeu crucial. S’occuper de leur bien-être vous permettra de diminuer fortement leurs envies d’absence.

✅ Vous avez envie d’optimiser le suivi des congés et absences de vos employés ?

Découvrez tout de suite notre logiciel de congés 

 

Une plume affinée, des heures de recherche, toujours à l'affût de nouvelles idées, des connaissances tout-terrain... Plus qu'un métier la rédaction est une passion.

Articles Similaires

Vous avez une question ou un commentaire à faire ? Partagez vos idées avec notre communauté RH!

Rejoignez une communauté faite par et pour les professionnels RH.