Aller au contenu
recruteur erreur en recrutement

Recruteur : 7 erreurs de recrutement à ne plus commettre

Le recruteur en entreprise n’a pas la vie facile. Pièce essentielle de toute société voulant se développer, il a une grande responsabilité qui pèse sur ses épaules.

Il doit trouver les bons éléments, ces candidats à haut potentiel qui viendront renforcer les équipes et apporter une plus value à l’entreprise.

Mais comme l’erreur est humaine, le recruteur en commet lui aussi. Factorial vous liste 7 erreurs à ne pas commettre en tant que recruteur et surtout comment les solutionner.

Recruteur : un rôle primordial

Responsable de la recherche et de la sélection des employés, le recruteur occupe une fonction cruciale au sein d’une entreprise. Depuis la gestion du processus de recrutement à l’embauche du candidat en passant par la création des annonces d’offres d’emploi, il est multitâches.

Ainsi, il participe activement à la stratégie de recrutement et doit réaliser une veille constante afin de dénicher les meilleurs potentiels. Sa responsabilité est grande puisque sa marge d’erreur est fine. Une erreur de casting peut très vite avoir de grandes conséquences.

Dans certaines structures, le recruteur présélectionne les candidats avant de les présenter aux managers et/ou dirigeants. Aujourd’hui, il n’est pas rare de devoir passer 4 ou 5 entretiens avant d’être embauché.

C’est au recruteur de retenir les bons profils : ceux en adéquation avec le poste à pourvoir et la culture d’entreprise.

Qu’est-ce qu’une erreur de recrutement ?

Une erreur de recrutement peut arriver lorsque le candidat fraîchement recruté ne correspond finalement au poste voir à l’entreprise. Parfois la nouvelle recrue n’a pas les compétences nécessaires pour le poste ou au contraire, elle est surqualifiée. D’autre fois, elle a du mal à s’intégrer à la culture d’entreprise ou même à l’équipe. Son attitude est peut-être inadéquate et crée une mauvaise ambiance de travail.

Il n’est pas aussi simple de se rendre compte d’un mauvais recrutement. C’est souvent après quelques mois que l’erreur de recrutement est pointée. Il faut aussi s’assurer que le problème ne vienne pas de l’intérieur.

Ceci étant, quand il est clair que le problème vient de l’employé, vous devez prendre des mesures pour éviter un impact négatif sur la productivité et le moral de l’équipe. Dans le pire des scénarios, cela peut se répercuter sur l’image de marque de l’entreprise.

Quelles sont les conséquences d’un mauvais recrutement ?

Une erreur de recrutement peut coûter cher. D’un point de vue financier, vous risquez de débourser plus qu’il ne le faut dans votre processus de recrutement. Et ce qu’il s’agisse des coûts en amont (diffusion de l’offre d’emploi sur les jobboards…) ou encore la rémunération du salarié.

Les coûts indirects sont aussi importants. Cela suppose du temps perdu pour vos équipes RH, une possible baisse de productivité, un mauvais taux de turnover et des risques légales pour l’entreprise.

Éviter un échec de recrutement est possible.

Les 7 erreurs de recrutement à ne pas commettre en tant que recruteur

Les erreurs d’un recruteur peuvent entraîner des erreurs de recrutement. Voici celles à proscrire et comment les éviter.

Erreur n°1 : Ne pas sélectionner les bons candidats

Une fois votre offre d’emploi publiée, vous allez devoir sélectionner les meilleurs candidats. Vous allez probablement recevoir un nombre conséquent de CVs et il conviendra d’écrémer pour plus d’efficacité.

Souvent, certains recruteurs ne parviennent pas à faire le tri et à retenir les meilleurs profils. Cependant, cette première phase de sélection est primordiale.

Il arrive parfois que des candidats mentent sur leur curriculum vitae. Des informations erronées, des faux postes occupés, des compétences inventées : les postulants peuvent redoubler d’ingéniosité pour vous tromper.

Nos conseils : Pour éviter d’être enseveli sous de nombreuses candidatures inadaptées et farfelues, réalisez un véritable travail de veille.

Sélectionnez les candidats les plus proches des prérequis du poste à pourvoir. Il est difficile de trancher mais en tant que recruteur, vous devez être rigoureux. S’il le faut, n’hésitez pas à contrôler les références des différents postulants.

Il existe aujourd’hui de nombreux outils de sourcing qui pourront vous aider dans votre tâche.

Erreur n°2 : Ne pas être suffisamment préparé 

Une fois les candidats sélectionnés vient la phase décisive : celle de l’entretien.

De nombreux recruteurs sous-estiment l’importance de cette étape dans le processus de recrutement et se présentent en entretien la fleur au fusil.

Grave erreur ! Un entretien ça se prépare, que l’on soit candidat ou recruteur. Chaque individu est unique, chaque entrevue également. 

Arriver en entretien sans aucune préparation en misant tout sur le feeling est la meilleure façon de rater votre recrutement.

Nos conseils : Préparez toujours votre entretien ! Prenez connaissance du CV du candidat en amont et renseignez-vous sur ce dernier.

Ne vous fiez pas qu’à votre unique intuition. Préparez des questions, constituez une trame d’entretien et montrez-vous concerné.

Ne l’oubliez pas : plus que votre image de recruteur, c’est celle de votre entreprise que vous engagez.

Erreur n°3 : Ne pas respecter le processus de recrutement

Chaque entreprise fonctionne selon un processus de recrutement bien précis. Ne pas le suivre peut favoriser les erreurs d’embauche.

Il y a un timing et des process à respecter. Nombre de recruteurs cherchent en effet la solution miracle pour réduire leurs délais de recrutement, quitte à négliger les procédures en place.

A l’inverse, certains font traîner les choses et passent à côté du candidat idéal. Suivre le processus de recrutement permet d’éviter ce genre de désagrément.

Nos conseils : Soyez organisé et respectez au maximum les process. C’est la meilleure façon de constituer une base solide de candidats, qui répondent parfaitement à vos critères d’embauche.

Le processus de recrutement est élaboré pour venir en aide aux recruteurs afin de réduire les fautes. C’est un socle solide sur lequel ils peuvent s’appuyer.

Erreur n°4 :  Ne pas prendre en compte la culture d’entreprise

Vous pensez avoir trouver le candidat idéal tant il semble convenir parfaitement aux qualités requises pour occuper le poste proposé ? Mais êtes-vous certain qu’il soit compatible avec la culture de votre entreprise ?

L’une des erreurs d’un recruteur est de ne pas prendre en considération la personnalité du candidat. Il doit impérativement être en accord avec les valeurs de la société.

Cet aspect est bien souvent oublié par les recruteurs. Résultat ? Les employés recrutés n’arrivent pas à s’intégrer et ne performent pas.

Nos conseils : Connaissez sur le bout des doigts les valeurs de votre société. La culture d’entreprise est aujourd’hui fondamentale dans les processus de recrutement.

N’hésitez pas à solliciter plusieurs de vos collègues si vous avez un doute et faites passer un nouvel entretien au candidat. L’objectif est de viser juste !

Erreur n°5 : Ne pas considérer les soft skills

Nous évoquions plus haut la culture d’entreprise. De nos jours, un candidat ne peut être uniquement recruté sur la base de ses compétences techniques et de ses performances.

Il arrive bien trop souvent qu’un candidat cochant toutes les cases en termes de compétences purement techniques ne parviennent pas à travailler en équipe.

La faute à des soft skills pauvres ou absents. Bienveillance, esprit d’équipe, empathie, communication ou encore gestion du stress sont parfois bien plus importants que les compétences pratiques. Ne pas les considérer est une erreur !

Nos conseils : Tout se joue lors de l’entretien de recrutement ! Ne vous concentrez pas uniquement sur les capacités professionnelles du candidat mais également sur son état d’esprit.

Mettez-le en situation, interrogez-le, testez ses compétences psychologiques. Les postes occupés précédemment et le temps passé dans ces entreprises pourront être de bons indicateurs.

Erreur n°6 : Ne pas prendre le temps de la réflexion

Nous n’avons besoin que de quelques secondes pour forger notre avis sur une personne. Un recruteur ne peut pas se fier qu’à sa première impression.

Très souvent, le choix d’embaucher ou non un candidat est décidé très tôt au cours de l’entretien. Juger hâtivement un candidat est une erreur car il faut plus d’éléments pour décider d’une embauche.

Cet avis tranché va forcément diriger la suite de l’entretien et influencer la décision finale.

Nos solutions : faites attention aux préjugés et aux biais inconscients. Ne prenez pas vos ressentis pour acquis et questionnez sans cesse votre opinion.

Prenez le temps de la réflexion et prenez garde au jugement hâtif. 

Le stress du candidat est un paramètre à prendre en compte également car il peut impacter négativement son comportement.

Erreur n°7 : Ne pas impliquer les services concernés 

A vouloir tout faire tout seul, un recruteur peut se perdre et passer à côté de l’essentiel. Une offre d’emploi mal rédigée, un entretien mal préparé, des objectifs de postes pas clairs, une méconnaissance du métier et c’est le naufrage assuré.

Par vanité ou par gêne, un recruteur ne sollicite pas toujours les services et équipes concernés par le poste proposé.

Les erreurs de casting ont ainsi plus de chances de se réaliser. Sans oublier les tensions que cela peut créer au sein de la société.

Nos conseils : Travaillez toujours en étroite collaboration avec les différents services de l’entreprise. Surtout, adressez-vous aux équipes amenées à collaborer avec le futur employé.

Echangez pour connaître les besoins exacts afin de recruter le meilleur profil. L’œil expert de vos collègues vous permettra de cibler les candidats les plus adaptés pour le poste.

 

Les erreurs d’un recruteur peuvent entraîner des conséquences désastreuses pour la société qui l’emploie.

Tout le monde peut faire des erreurs. L’important c’est de les réparer. Ou plutôt de les éviter.

Une plume affinée, des heures de recherche, toujours à l'affût de nouvelles idées, des connaissances tout-terrain... Plus qu'un métier la rédaction est une passion.

Articles Similaires

Vous avez une question ou un commentaire à faire ? Partagez vos idées avec notre communauté RH!

Rejoignez une communauté faite par et pour les professionnels RH.