Aller au contenu
conge de respiration

Le congé de respiration : au service de l’activité extra-professionnelle

Au cours de notre carrière, nous avons parfois besoin de temps pour respirer et pour s’occuper de projets qui nous tiennent à cœur. L’apparition récente du congé de respiration est une aubaine pour ceux qui veulent réaliser des activités extra-professionnelles.

Ce congé rémunéré permet aux employés de prendre quelques semaines ou quelques mois pour s’adonner à un projet de leur choix. Cette démarche innovante est un pas vers une gestion des salariés toujours plus humaine.

Factorial vous en dit plus sur ce congé novateur et bon pour le bien-être au travail.

Le congé de respiration, c’est quoi ?

Derrière ce terme quelque peu trivial se cache un type de congé qui offre aux collaborateurs la possibilité de faire une pause pour se consacrer à des activités extra-professionnelles tout en touchant une partie de leur salaire, de 50 à 70 %.

C’est la société Orange qui a lancé cette initiative en 2021. Les salariés peuvent prendre ce congé de respiration pour se consacrer à une activité de mécénat, de coaching, de formation ou d’accompagnement d’entreprise.

L’objectif est de permettre aux salariés de voir autre chose et de reprendre leur mission après un trimestre ou même une année.

Ce congé sabbatique rémunéré pointe le bout de son nez dans plusieurs entreprises et a pour but d’offrir de meilleures conditions aux différents collaborateurs. Le bien-être au travail est aujourd’hui une préoccupation de tous les employeurs.

Les activités extra-professionnelles

Bien trop souvent confondues avec les loisirs et autres centres d’intérêts, les activités extra-professionnelles sont elles aussi des activités que les employés pratiquent sur leur temps libre en fonction de leurs aspirations personnelles.

Cependant, l’activité extra-professionnelle s’accompagne d’une responsabilité et engage celui qui la pratique. Si un candidat A mentionne le cinéma comme centre d’intérêt, le candidat B qui réalise des courts-métrages pédagogiques exerce lui une activité extra-professionnelle.

Ces occupations doivent donc avoir une réelle valeur ajoutée et permettre au collaborateur de développer ses compétences et de se réaliser. Ces activités peuvent garantir l’épanouissement des salariés et augmenter leurs performances.

Le congé de respiration : pour qui ?

Le congé de respiration s’adresse généralement à toutes les personnes désireuses de faire un break et de vouloir se dévouer à une activité extra-professionnelle. Il est ainsi ouvert aux cadres, aux employés comme aux agents de maîtrise nourrissant des projets d’intérêt général.

En revanche, il est accordé aux salariés avec un certain nombre d’années d’ancienneté. Par exemple, il est de 10 ans chez Orange et de 5 ans chez Accenture. L’idée est de récompenser les plus fidèles collaborateurs et leur offrir un second souffle.

Bien entendu, le type d’activité extra-professionnelle doit représenter une valeur ajoutée. On pense ici à des projets de mécénat et humanitaires, des projets universitaires, des projets d’éducation ou encore d’accompagnement de start-up ou de PME.

Une certaine logique de développement de compétence, d’enrichissement culturel et personnel doit donc être respectée.

Quels avantages pour l’entreprise ?

Le congé de respiration offre de nombreux avantages, que ce soit pour l’employé mais également pour l’employeur.

Permettre aux salariés de s’épanouir

Il y a quelques années de cela, les travailleurs ne prêtaient guère attention à leur état psychologique en entreprise. Seul le salaire comptait.

Aujourd’hui, les individus prêtent énormément d’attention à leur bien-être. Ils ont besoin de se sentir bien dans leur environnement professionnel et étudient scrupuleusement l’Employee Value Proposition de chaque société.

Ainsi, offrir le congé de respiration pour s’adonner à une activité extra-professionnelle est un moyen efficace pour participer à l’épanouissement de vos salariés. Vous leur permettez de grandir et accordez de l’importance à leur équilibre mental.

Remotiver les collaborateurs

Grâce à cette pause, les collaborateurs peuvent reprendre du poil de la bête et retrouver de la motivation dans leurs missions quotidiennes.

La lassitude au travail est l’ennemi de la performance. Selon une étude de l’Institut Gallup datant de 2018, près de 85 % des salariés au niveau mondial seraient touchés par le désengagement en entreprise.

Le congé respiration permet aux salariés éligibles de prendre du recul, de recharger les batteries et de revenir plus frais que jamais. La motivation revient, la volonté aussi.

Fidéliser les salariés

La réalisation d’activités extra-professionnelles est un levier pour fidéliser vos employés. Ce type d’actions peut jouer un rôle prépondérant dans la gestion des carrières de vos collaborateurs.

Il est plus facile pour eux de se projeter dans une entreprise qui offre de telles opportunités aux individus.

En effet, ils savent pertinemment que la majorité des sociétés n’octroie pas d’avantages comme le congé de respiration. Une chance pour vous afin de vous démarquer de la concurrence et de retenir les meilleurs éléments.

Attirer les talents

Les candidats prennent de nombreux critères en considération avant de choisir une entreprise, notamment ceux qui ont plusieurs offres et qui ont l’embarras du choix.

Proposer le congé de respiration au sein de votre structure peut faire pencher la balance et vous permettre d’enrôler les meilleurs talents. Vous sortez votre épingle du jeu et pouvez faire la différence, surtout lorsque la concurrence est rude.

Améliorer la marque employeur

Votre image compte énormément, encore plus quand il s’agit de recruter de nouveaux éléments. 

Avec le congé de respiration pour réaliser des activités extra-professionnelles, vous améliorez votre marque employeur.

Vous développez votre réputation et êtes considéré comme une entreprise à dimension humaine. Un argument qui peut convaincre les hauts potentiels à rejoindre vos équipes.

Aider à l’élaboration du plan de carrière

Ce type de congé peut participer à l’élaboration du plan de carrière de vos collaborateurs. En effet, le congé de respiration est un moyen de prendre une pause et de repenser sa carrière.

Il est ainsi envisageable de se projeter au sein de l’entreprise sur du long terme. Effectuer une activité extra-professionnelle sur une période donnée peut s’intégrer au plan de carrière de chaque individu.

Cela deviendrait une étape, une échappatoire pour prendre le large et se reconstituer. L’objectif ? Donner un nouvel élan à sa carrière grâce à l’acquisition de nouvelles compétences !

Quelles alternatives au congé de respiration ?

Le congé de respiration n’est pas la seule solution de productivité et d’attractivité. 

Dans les années 60, le congé sabbatique a fait son apparition. Il suspend le contrat de travail et offre la possibilité à un salarié de prendre du temps pour s’adonner à l’activité de son choix ou simplement se reposer. Pendant cette période, il n’est en principe pas rémunéré, mais il conserve l’assurance de retrouver son emploi à son retour.

Il existe d’autres types de congés comme le congé sans solde, souvent utilisé par les employés qui ressentent le besoin de faire un break tout en conservant leur emploi.

Le projet de transition professionnelle permet quant à lui de suivre des sessions de formation pour accéder à un niveau supérieur de qualification professionnelle ou pour développer de nouvelles compétences pour occuper un poste.

Aussi, le congé pour engagement associatif utilisé pour  prendre des jours de congé afin d’exercer une activité bénévole ou encore le congé d’enseignement ou de recherche pour enseigner ou exercer une activité de recherche et d’innovation sont des alternatives crédibles au congé de respiration.

Avec l’évolution des mentalités et l’importance du bien-être en entreprise, des solutions comme le congé de respiration tendent à se démocratiser. Chez Publicis par exemple, les salariés ont le droit de télétravailler 6 semaines par an d’où ils souhaitent dans le monde.

 

La frontière entre vie professionnelle et épanouissement personnel n’a jamais été aussi fine.

Une plume affinée, des heures de recherche, toujours à l'affût de nouvelles idées, des connaissances tout-terrain... Plus qu'un métier la rédaction est une passion.

Articles Similaires

Vous avez une question ou un commentaire à faire ? Partagez vos idées avec notre communauté RH!

Rejoignez une communauté faite par et pour les professionnels RH.