Modulation du temps de travail : explications et avis

La modulation du temps de travail est un dispositif qui a été créé pour apporter de la flexibilité aux entreprises.

Cette disposition apporte des avantages en permettant de synchroniser le rythme de travail de chaque salarié en fonction des hausses ou des baisses de commandes pour les entreprises.

C’est un système particulièrement prisé par les organisations fonctionnant avec des cycles saisonniers ayant besoin de s’adapter.

Voyons ensemble en détail comment fonctionne la modulation du temps de travail et comment l’implémenter dans votre structure.

Table des matières 
Pourquoi adopter la modulation ?
Comment ça fonctionne ?
Utiliser un logiciel 
Calculer le temps de travail
Logiciel de gestion du temps de travail

 

Pourquoi adopter la modulation du temps de travail ?

La modulation du temps de travail permet de faire varier l’amplitude horaire des salariés.

Cela est très utile car elle permet : 

  • D’éviter que les entreprises aient recours à des contrats courts (saisonniers, CDD, intérim). 
  • La modulation permet aussi de calculer les heures supplémentaires sur une base annualisée, permettant de privilégier le CDI.
  • De même, en cas de baisse d’activité, pas besoin d’avoir recours au chômage partiel ou à des plans de licenciements.

Dans le cadre de la modulation du temps de travail, les heures supplémentaires sont majorées de 25% au delà de 1607 heures par an et 50% au delà de 1972 heures par an pour un temps plein !

Ce dispositif de modulation est très efficace et s’applique aussi bien aux temps pleins qu’aux temps partiels! 

Je vous recommande vraiment de le mettre en place dans votre entreprise si vous avez des cycles d’offre et de demande très marqués.

D’ailleurs, il est possible que ce dispositif vous rappelle un autre, sur lequel nous avions déjà fait un article (que vous pouvez retrouver ici), à savoir l’annualisation du temps de travail.

Mais quelle est la différence me demanderez-vous ?

En réalité, presque aucune ! L’annualisation n’est qu’un type de modulation du temps de travail.

C’est la méthode la plus répandue, car c’est celle qui est prévue dans le code du travail.

gestion des temps de travail

Comment fonctionne la modulation du temps de travail ?

La modulation annualisée du temps de travail consiste à : 

  • Définir un plafond et un plancher d’heures à travailler chaque semaine (c’est ce qu’on appelle l’accord de modulation)
  • Le temps de travail hebdomadaire doit se situer dans cette fourchette
  • Il faut ensuite calculer le temps de travail effectué sur l’ensemble de l’année, notamment à l’aide d’un logiciel de gestion RH
  • Sur une période maximale de 12 mois consécutifs

Les droits restent les mêmes pour tous les salariés, que ce soit le chômage, la retraite ou encore pour les congés payés.

Ainsi, les salariés auront toujours droit par exemple à 5 semaines de congés payés. Il est cependant probable qu’ils devront prendre ces congés lors des périodes creuses de l’entreprise.

Cependant, sachez que toutes ces dispositions sont susceptibles d’être modifiés par : 

  1. les accords de branche
  2. la convention collective

Consultez-les, ils peuvent prévoir des dispositifs spécifiques avantageux pour votre entreprise !

A défaut, si rien n’est prévu, des accords d’entreprise et même des accords spécifiques pour chacun des établissements peuvent être mis en place facilement, afin de s’adapter aux amplitudes horaires de votre activité.

Utiliser un logiciel pour le suivi du temps de travail

gestion-temps-productivité-logiciel

Un logiciel de suivi du temps de travail comme Factorial permet de facilement suivre les heures travaillées des collaborateurs.

Ils pourront marquer le début et la fin de leurs journées de travail en quelques clics et leurs horaires seront automatiquement mises à jour sur leur feuille de temps. Découvrez la fonctionnalité de suivi du temps de Factorial.

En tant que manager RH vous avez accès au volume horaire travillé par employés ou par équipes et en un coup d’oeil vous pouvez visualiser la réapartition de ces dernières et prendre des décision stratégique sur la répartitions des planning ainsi que les modulations. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Calcul du temps de travail et des heures supplémentaires

La règle de calcul pour un temps plein reste 35 heures, sauf en cas de travail au forfait.

Dans ce cas la durée hebdomadaire est de 39 heures, mais prévoit des jours de congés supplémentaires.

Découvrez-en plus sur les heures supplémentaires et le travail au forfait dans cet article.

Ainsi dans le cadre d’un temps plein :

  • Cela représente 1607 heures par an.
  • Les semaines qui dépassent 35 heures se compensent avec les semaines qui sont inférieures à 35 heures.
  • Au terme de l’année, la modulation permet le paiement des heures supplémentaires si le nombre d’heures globales dépasse 1607 heures !

Pour le temps partiel, la modulation du temps de travail fonctionne de la même manière.

Il faut d’abord définir le nombre d’heures hebdomadaires.

En général, pour un temps partiel, il est de 24 heures. Mais cela varie d’un contrat à l’autre.

Ensuite, la modulation permet d’annualiser ces heures. Pour un 24 heures, c’est 1100 heures par an.

Modulation du temps de travail et heures supplémentaires

Il faut cependant respecter quelques règles : 

  1. Il est interdit de travailler plus de 10 heures par jour
  2. En outre, il est également prohibé de travailler plus de 48 heures par semaine
  3. L’accord de modulation va de 0 à 48 heures de travail par semaine maximum, y compris pour un temps partiel
  4. La moyenne du temps de travail sur 12 semaines ne doit pas dépasser 44 heures
  5. Il faut, à chaque fin de mois, calculer la moyenne mensuelle effectuée et verser une avance sur les heures supplémentaires. La base de calcul est 35 heures pour un temps plein et définie par le contrat pour un temps partiel
  6. Le temps de travail maximal annuel est de 2027 heures, heures supplémentaires incluses, en temps plein

En conclusion : avantages et inconvénients

La modulation du temps du travail offre de nombreux avantages à l’employeur.

Dans les théories économique, on explique souvent que l’offre doit s’adapter à la demande. Or dans les faits, les entreprises ont beaucoup de mal à être aussi flexibles ! 

L’avantage qu’offre l’accord de modulation du temps de travail, c’est d’offrir une réactivité sans pareille en cas de hausse ou de baisse soudaine de l’activité et d’être ainsi à l’écoute du marché !

Par exemple, en sortie de crise, comme après l’épisode du coronavirus, les entreprises ayant adopté l’annualisation du temps de travail sont celles qui ont su s’adapter le plus facilement à la nouvelle situation du marché.

Inversement, il existe des inconvénients à la modulation du temps de travail.

Tout d’abord, cela demande une bonne capacité à connaître le temps du travail effectif de chacun de ses salariés. Heureusement, des logiciels RH performants, comme celui de Factorial, sont là pour vous aider !

Ensuite, le paiement mensuel des heures supplémentaires peuvent demander des décaissements importants. Veillez à avoir la trésorerie adéquate.

Enfin dernier inconvénient, ce dispositif n’est pas fait pour toutes les entreprises.

Il vaut mieux parfois opter simplement pour quelques heures par semaines que de se lancer dans un plan de modulation, qui vous demandera beaucoup d’énergie et de temps de gestion ! Alors, réfléchissez bien et adoptez les bons outils !

 

Facilitez le suivi des heures de travail de vos collaborateurs avec un logiciel de suivi du temps et des activités. Découvrez Factorial 🚀

Leave a Comment