Aller au contenu

La formation digitale pour les recruteurs IT vue par Thomas Vergnaud [Entrevue]

·
4 minutes de lecture
Thomas Vergnaud de Welcode, formateur pour les recruteurs IT

Thomas Vergnaud , ancien développeur Front-end, a fondé Welcode, un organisme qui offre des formations aux recruteurs qui s’occupent de trouver les talents IT.

Il nous parle notamment d’acculturation digitale. Elle offre aux recruteurs les connaissances techniques nécessaires pour trouver et sélectionner les talents IT. Et elle permet surtout de naviguer dans l’éco-système digital d’aujourd’hui.

On discutera de ce rôle de recruteur IT et de son développement ainsi que de la place du digital au sein du secteur des RH.

essai gratuit du logiciel rh

Pouvez-vous expliquer ce rôle de “recruteur IT” ?

Ce métier complexe mais passionnant peut se pratiquer dans :

  • une ESN,
  • un cabinet de recrutement,
  • dans un grand groupe,
  • ou en startup par exemple.

Évidemment, le recruteur IT doit posséder la partie métier RH standard. Mais pour être efficace dans son métier, il a besoin de connaissances techniques, pour ainsi dire “un vernis” dans l’univers IT. Le métier RH englobe, l’expression de besoin, la rédaction de fiches de postes, le sourcing, le passage d’entretiens…

Le vernis technique quant à lui est nécessaire pour se démarquer dans la recherche et la compréhension des métiers et technologies des candidats. Ce secteur étant très concurrentiel et pénurique, il est nécessaire d’être à la page. En effet, les outils, les langages et les concepts complexes que constituent les « Hardskills » du candidat évoluent extrêmement rapidement.

Qu’il s’agisse d’une formation profesionnelle en entreprise ou à sa propre initiative, ce rôle de recruteur IT peut se pratiquer aussi en tant que salarié dans un cabinet par exemple ou en tant que freelance.

Pour finir, il doit recruter une personne dotée de softskills / hardskills collant à la demande de la marque employeur ou ESN.

Dans le secteur de l’IT, les candidats sont en position de force car très prisés. Les recruteurs(euses) ont donc une tâche complexe que de trouver “la perle rare”: humain, sympathique, très bon techniquement acceptant le prix du marché autant vous dire vrai un casse-tête.

Quelles sont les compétences à avoir pour être un bon recruteur IT ?

Voici quelques qualités que nous avons identifiées pour être un bon recruteur(euse) IT :

  • CuriositĂ© (aimer dĂ©couvrir de nouveaux langages/technologies ou mĂ©thodologies chaque jour)
  • Patience et de la rigueur (les candidats techniques ne vous attendent pas, ils ont tout leur temps et sont chassĂ©s Ă  longueur de journĂ©e)
  • IngĂ©niositĂ©/ imagination (se dĂ©marquer dans l’approche candidat, la rĂ©daction de fiche de poste ainsi que dans les Job-boards)
  • Obstination pour ne rien lâcher (L’aboutissement d’un recrutement peut ĂŞtre extrĂŞmement long)

Entre nous, tout recruteur peut porter la casquette de recruteur IT ?

Je pense qu’il y a deux traits de caractères importants dans le métier de recruteur(euse) IT.
La curiosité et une appétence à un univers technologique/geek pas forcément compréhensible et même rebutant au début.

En fait chaque recruteur(euse) peut acquérir cette brique de compétences supplémentaires à travers la formation. Les parties indispensables sont à notre sens la curiosité, la persévérance, l’ingéniosité et l’humain.

Il faudra s’armer de patience, mais le jeu en vaut la chandelle pour recruter le candidat tant convoité.

Il est donc aussi important de savoir identifier les compétences de chaque collaborateur et de lui fournir la formation qui lui corresponde. Dans cette perspective, un logiciel de gestion des formations est très pratique, permettant aux RH de suivre l’évolution de chacun, de confirmer la pertinence et la qualité d’une formation…

Parlez-nous un peu de la formation d’acculturation au digital « The Bridge » ?

Welcode, organisme de formation datadocké, vous permet en tant que recruteur et à travers sa formation « The Bridge » , d’obtenir des définitions claires et simples sur les langages, les métiers et les processus des profils techniques dans le domaine de l’IT afin d’améliorer le sourcing, le recrutement et la communication avec les candidats.

Cette formation est proposée en distancielle sur une journée entre 3 et 6 stagiaires et éligible dans le cadre du CPF.

La force de notre formation est notre méthode pédagogique basée sur la vulgarisation afin de transmettre efficacement et de manière simplifiée les notions et concepts techniques complexes. Les outils participatifs que nous utilisons nous permettent également un meilleur enracinement des acquis notamment avec l’utilisation de quiz et d’exercices pratiques concrets orientés RH.

Le programme de cette formation s’articule autour de 5 modules traitant de l’informatique, des langages, des outils, des CMS/API, de DSI/d’architecture, puis des métiers et écoles autour de l’IT…

La bonne nouvelle est que tout collaborateur peut parfaitement se former durant son temps de travail.

Quels seraient vos conseils pour le recrutement des talents IT ? Des erreurs Ă  Ă©viter ?

  • ĂŠtre inventif et crĂ©atif dans l’approche candidat et dans la rĂ©daction de la fiche de poste en adĂ©quation avec le besoin.
  • Comprendre rĂ©ellement l’univers technique du candidat pour pouvoir parler concrètement des dĂ©fis et de ce qui l’intĂ©resse dans son mĂ©tier au quotidien.
  • Savoir ou chercher pour obtenir des profils plus intĂ©ressants, car la concurrence est fĂ©roce.

Concernant les erreurs qui sont de notre point de vue rédhibitoires :

  • MĂ©langer les langages, outils et librairies par manque de connaissances.
  • Donner une mauvaise image de la marque employeur ou du recruteur en dĂ©crivant une recherche de profil type un mouton Ă  5 pattes payer 20K / annĂ©e.
  • Faire croire que l’on connait la technique en utilisant quelques acronymes pour impressionner le candidat.

Les ressources humaines et le digital : Pensez-vous que le digital doit avoir un plus grand rĂ´le dans les RH ?

Certainement il faudrait digitaliser les processus répétitifs.

Utiliser l’IA pour trouver plus facilement des candidats. S’équiper d’outils pour classer et filtrer les candidats. Les interviews pourraient se faire via de la visioconférence si possible. L’humain est un facteur très important dans ce domaine. Il ne faut pas oublier que le H de RH est pour l’humain.

Pendant la période du covid-19 et encore actuellement, le digital et le télétravail sont une nécessité, pensez-vous que l’on va continuer dans cette tendance de digitalisation complète ?

Complètement.

En France la digitalisation des métiers, besoins et outils devraient prendre 5 à 10 ans dans des sociétés moyennes ou grandes.
La crise du Covid 19 de 2020 a accéléré ce processus. En quelques mois, tout le monde faisait du remote (télétravail) du côté RH mais aussi côté produit, développement…
Les développeurs sont très demandeurs d’une digitalisation de leurs outils et de télétravail pour effectuer leurs tâches.

 

Vous n’avez plus qu’à gérer facilement la formation de vos recruteurs pour qu’ils aient toutes les clés en main pour recruter vos talents IT.

 

Demandez une démo gratuite de 30 min du logiciel de formation

 

Oumaima est une experte de l'analyse de données mais pas que. Au sein de l'équipe de content marketing, elle prête parfois sa plume pour rédiger des articles informatifs, utiles et pratiques pour les RH.

Laisser un commentaire

Ressources pour les professionnels des RH toutes les semaines.

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez les dernières tendances, conseils et ressources destinés aux professionnels des RH.

En vous inscrivant, vous acceptez le traitement de vos données pour recevoir les informations demandées. Politique de confidentialité