Aller au contenu

Comprendre l’importance de la reconnaissance au travail

reconnaissance au travail

La reconnaissance est un besoin fondamental de tout être humain, que celle-ci soit intrinsèque ou externe. Le monde professionnel ayant une place importante dans nos sociétés actuelles, la reconnaissance au travail est donc devenue un enjeu public de premier plan.

Plus qu’une simple méthode de gestion des ressources humaines, la valorisation des employés est un véritable levier d’amélioration au potentiel largement inexploité.

C’est quoi la reconnaissance au travail ?

Les anglophiles la nomment employee recognition et les adeptes des traductions littérales parlent de reconnaissance des employés. Cependant, le terme correct en français est bel et bien celui de reconnaissance au travail.

Elle consiste à manifester sa gratitude pour le travail fourni par un salarié, en valorisant ses efforts et ses résultats. Elle implique une certaine proximité entre le manager et l’employé afin de souligner les compétences et qualités de chacun.

Les différentes formes de reconnaissance

Le concept de la reconnaissance au travail est simple à assimiler, mais sa mise en pratique est beaucoup plus complexe. Chaque manager peut choisir d’exprimer sa fierté d’une manière différente, tandis que chaque salarié percevra le même message d’une manière distincte.

L’une des clés d’une politique gagnante de reconnaissance au travail est savoir varier et adapter les différentes formes d’expression.

Remercier son équipe de travail

Sans aucun doute la plus évidente et la plus efficace des formes de valorisation : un simple « merci » est la base de la reconnaissance d’autrui.

Remercier ses collaborateurs est un signe de politesse. C’est surtout le minimum pour que ceux-ci sentent qu’ils ne sont pas des machines auxquelles personne ne prête attention.

C’est donc nécessaire : ne pas le faire risquerait de ruiner tous les autres efforts.

La valorisation des employés

Mettre en avant les qualités des salariés, surtout auprès de personnes tierces (direction, partenaires extérieurs…) est le meilleur moyen de montrer à vos équipes tout le bien que vous pensez d’eux.

Tandis que le compliment (« Bon boulot sur ce projet, Sylvie ») reste dans une sphère privée et peut parfois donner l’impression d’être impulsif et forcé, la valorisation externe (« Monsieur le Directeur, je tiens avant tout à féliciter Sylvie pour le travail fait sur ce projet ») est un signe clair que vous appréciez les efforts de votre équipe.

Les récompenses en nature

La formalisation de la reconnaissance au travail par des médailles ou des titres d’employé de la semaine, du mois, de l’année… est commune dans les grands groupes anglo-saxons, où elle est très appréciée. C’est moins le cas en Europe et dans les pays à culture latine, dont la France.

En revanche, des récompenses informelles, comme un chèque déjeuner ou un cadeau d’entreprise sont généralement très appréciés.

Les petits gestes

Le contremaître qui « paie son café », le chef de projet qui invite son équipe au déjeuner, le responsable qui libère ses collaborateurs un peu plus tôt pour célébrer les bons résultats obtenus…

Tous ces petits gestes, qui peuvent paraître anodins, sont cruciaux pour valoriser le travail et exprimer la reconnaissance pour les efforts fournis.

Les primes et bonus

« Tout travail mérite salaire », mais est-ce qu’une mission particulièrement bien remplie mérite un salaire additionnel ?

Le bonus financier est une forme de reconnaissance claire, immédiate et appréciée, raison pour laquelle elle est souvent utilisée. Il s’agit cependant d’une arme à double tranchant, car le salarié qui ne reçoit pas de prime pour le projet suivant (quelles qu’en soient les raisons) risquent de percevoir ses efforts comme non appréciés, voire vains.

Pourquoi donner de la reconnaissance au travail ?

La valorisation des efforts et la bienveillance au travail apportent de nombreux bénéfices à l’entreprise, mais aussi aux employés.

Un levier de motivation

De manière naturelle, nous souhaitons tous être reconnus pour nos efforts et nos compétences. Savoir que notre travail sera valorisé est donc un moteur de motivation important qui pousse tout un chacun à donner le meilleur de lui-même.

Une ambiance de travail agréable

Les remerciements réguliers participent à l’augmentation du bien-être du salarié. Mais la reconnaissance du travail permet aussi de soulager les tensions éventuelles dans une équipe et de créer un meilleur environnement de travail.

Une plus grande fidélité des employés

Pourquoi aller voir ailleurs lorsque l’on se sent apprécié où l’on est ?

C’est un principe démontré par de nombreuses études. La reconnaissance au travail augmente la fidélité des employés et permet de diminuer le turnover.

Un gain notable en productivité

Des collaborateurs motivés et expérimentés, opérant dans des conditions optimales, sont automatiquement plus efficaces dans leur travail. La productivité de l’entreprise se trouve ainsi implicitement boostée par la reconnaissance des employés.

Conseils pour améliorer la reconnaissance au travail

Voici quelques idées à mettre en place dans l’entreprise pour éviter le manque de reconnaissance au travail.

Apprendre à reconnaître le bon travail

Il est important de savoir quand complimenter un collaborateur pour son travail, pour qu’un « merci pour votre travail » ne soit ni trop rare, ni trop fréquent. Il faut distinguer deux sortes de bon travail :

  • Les efforts fournis : un collaborateur qui s’investit sans compter doit se sentir valorisé, quel que soit le résultat. On ne peut pas gagner à chaque fois, mais, à la fin, le travail bien fait paie toujours.
  • Les résultats obtenus : si un employé excède ses objectifs, même d’une manière qui peut paraître simple, il est nécessaire d’exprimer sa reconnaissance. Si ce jeune commercial junior a décroché le contrat de l’année, ce n’est sûrement pas que de la chance.

Connaître ses collaborateurs

Avant de reconnaître, il faut connaître. 

La reconnaissance au travail implique un management personnalisé, de proximité. Cela permet non seulement de montrer un intérêt (principe de base de la valorisation), mais aussi de mieux savoir quels leviers de valorisation fonctionnent le mieux.

Personnaliser le management

Corollaire du paragraphe précédent, la personnalisation de la reconnaissance du travail est essentielle pour que celle-ci soit efficace. Ainsi, un salarié timide n’appréciera pas forcément de devoir monter sur l’estrade devant toute l’entreprise pour recevoir sa récompense d’employé de l’année…

Il est important de s’assurer au préalable que le geste sera réellement apprécié et perçu comme une reconnaissance, plutôt qu’une punition ou un affront.

Remettre l’humain au cœur du système

De manière générale, la reconnaissance du travail implique de redonner aux salariés une place centrale dans l’entreprise. Sans opérateur, le meilleur outil de production ne saurait fonctionner. L’ordinateur le plus performant ne peut calculer que ce que le technicien lui a demandé.

La valorisation du travail des employés est l’un des piliers fondamentaux de la gestion des ressources humaines. La reconnaissance au travail s’avère donc indispensable au bon fonctionnement de l’entreprise.

Une plume affinée, des heures de recherche, toujours à l'affût de nouvelles idées, des connaissances tout-terrain... Plus qu'un métier la rédaction est une passion.

Articles Similaires

Vous avez une question ou un commentaire à faire ? Partagez vos idées avec notre communauté RH!

Rejoignez une communauté faite par et pour les professionnels RH.