Burn out au travail : quelles sont les obligations de l’employeur ?

Le burn out au travail est un phénomène de plus en plus répandu.

La mondialisation, la concurrence entre les individus et la compétition entre les entreprises ont poussé les organisations à développer un management très dur.

Basé sur la pressurisation des collaborateurs, il a pour objectif de chercher toujours plus de performance.

Si cela s’avère efficace à court terme, c’est également un mode de management dévastateur sur le long terme, tant pour les collaborateurs que pour votre marque employeur ou votre turn-over.

Voyons ensemble dans cet article les obligations qui vous incombent en matière de burn out au travail, mais également quelques conseils pour éviter ce problème.

Table des matières :

 

Le burn out : qu’est ce que c’est ?

On entend parfois que le burn out peut être associé à un trouble ou a une faiblesse mentale. Ce n’est pas le cas ! Le burn out au travail est en réalité la conséquence émotionnelle du corps, soumis à un stress physique et mental constant et inetense.

Cela se traduit, tout à la fois : 

  • Un sentiment d’épuisement ou d’intense fatigue.
  • Une attitude négative vis-à-vis du travail et des collègues : il déshumanise sont entourage et son cadre pour se protéger.
  • La dévalorisation personnelle est la troisième étape du burn out au travail.

Attention : il ne faut pas confondre burn out et stress ou dépression. Le burn out est un syndrome d’épuisement professionnel, lié à une activité trop intense !

Le burn out résulte donc d’une charge de travail trop élevée, où le salarié s’épuise littéralement à essayer d’atteindre des objectifs inatteignables. 

En tant que RH, essayez de détecter ces symptômes chez vos collaborateurs au plus vite. L’idéal est de mettre en place des réunion régulières pour faire le point sur le travail et ses objectifs. Vous pourrez par ailleurs retrouver cet article qui traite de l’entretien avec un salarié.

Logiciel RH

Burn out au travail et obligation de l’employeur

Le burn out au travail est devenu la norme, au point qu’il touche aujourd’hui toutes les catégories sociales, toutes les tranches d’âge et tous les métiers.

Pourtant, face à ce fléau, le pouvoir public est en retard sur cette question. Un loi a bien été soumise au parlement pour reconnaître le burn out comme accident du travail, mais le texte a été refusé.

Le résultat est que pour le moment, l’employeur à comme seule obligation de protéger la santé des collaborateurs.

La loi ne prévoit aucune obligation pour prévenir le burn out pour le RH, si ce n’est celui :

  • D’envoyer des questionnaire de satisfaction
  • Evaluer régulièrement le fonctionnement de votre entreprise

Vous devez également sensibiliser les managers aux problèmes du stress et du burn out au travail.

Outre ces vagues obligations sur le burn out pour l’employeur, rien d’autre n’est prévu par la loi pour prévenir le burn out au travail!

Cependant, si le burn out n’est pas un accident du travail, il peut être reconnu comme maladie professionnelle. Il faut pour cela prouver que le travail est lié à cet état et qu’il crée une incapacité permanente d’au moins 25%, constaté par un médecin.

En cas de burn out en raison de négligence de votre part, votre entreprise peut être condamné à verser jusqu’à 10000€ d’amende.

Des solutions pour prévenir le burn out

Si le législateur n’a pas décidé de reconnaître le burn out comme accident du travail, il est nécessaire que chaque RH prenne conscience de l’importance d’éviter une telle situation.

Les avantages pour l’entreprise d’éviter un burn out

L’entreprise à de nombreuses raisons d’éviter de créer une situation de burn out à ses employés.

Tout d’abord, votre marque employeur sera durablement dégradée. Les nouveaux venus rechigneront à venir travailler chez vous, même si vous mettez en place un processus d’onboarding efficace (retrouver un article sur le sujet ici).

Il n’est pas rare de voir des entreprises avoir du mal à recruter. Si le burn out n’est pas le seul en cause, il peut fortement y contribuer.

Ensuite, l’entreprise risque de vivre un fort turn over de ses effectifs. Il est très difficile de travailler dans la durée avec des équipes qui changent souvent.

De plus en plus d’employés veulent donner un sens à leur travail et s’y sentir bien. Si la flexibilité à été augmentée pour les entreprises, les salariés s’y s’ont adaptés et restent rarement longtemps lorsque le management est trop dur.

Enfin, l’organisation va s’en trouver affaiblie, avec de plus en plus d’absences pour congés maladie. Même si vous adoptez un bon outil de gestion RH, comme factorial, il vous faudra alors mettre plus de pression sur vos autres collaborateurs. Cela va entraîner d’autres burn out en cascade !

Burn out au travail obligation employeur

Comment éviter le burn out au travail ?

En réalité, le burn out est surtout une maladie liée : 

  1. A un management défaillant
  2. A une mauvaise organisation

Afin d’éviter le burn out au travail, et même s’il n’y a pas d’obligation employeur pour cela, il est fondamental de former vos équipes de managers.

Plus qu’une sensibilisation au burn out, il est nécessaire d’adopter des méthodes de management douces, comme : 

  • Des réunions régulières avec les managers
  • Définir avec le salarié ses objectifs plutôt que de lui imposer
  • Créer un cadre de confiance pour discuter de tous les problèmes
  • Mettre en place un processus d’accueil, de départ et de formation tout au long de la vie du salarié dans l’entreprise

La clef, c’est de discuter, de créer un climat de confiance mutuel.

L’aspect organisationnel est également important. En tant que RH, vous pouvez facilement le résoudre.

Pour cela, il faut : 

  1. Avoir une idée claire de comment on veut structurer l’organisation
  2. Communiquer sur cette organisation
  3. Adopter les bons outils numériques

Logiciel gestion rh

Factorial est un bon outil car : 

  • Il permet aux collaborateurs d’avoir accès à une grande quantité d’information de manière sécurisée.
  • Vous allez aussi pouvoir montrer le schéma organisationnel à vos collaborateur de manière plus simple.
  • Et enfin, améliorer la communication entre les pôles !

Autre point positif : avec Factorial, vous allez pouvoir suivre le travail et le volume horaire de vos collaborateurs. Vous allez ainsi pouvoir détecter facilement si le burn out se concentre dans un secteur plutôt qu’un autre. Vous pourrez ainsi cibler la mise en place de mesures correctives !

👉 Découvrir Factorial

En conclusion

En tant qu’employeur, vous n’avez aucune obligation de lutter spécifiquement contre le burn out. Celui-ci n’est même pas reconnu comme accident du travail.

Cependant, ce n’est pas parce que vous n’y êtes pas contraint qu’il ne faut pas le faire !

Eviter les burn out au travail vous apportera beaucoup de bienfaits.

Pour ce faire, il faut principalement changer de méthode de management, mettre en place des processus plus humains, créer une relation de confiance et s’appuyer sur des outils organisationnels comme Factorial.

Gagnez du temps lors de vos tâches répétitives et concentrez vous sur l’essentiel : vos employés ! Essayez Factorial gratuitement pendants 14 jours 💜

Leave a Comment