Aller au contenu

Les bienfaits de l’humour au travail

humour travail

L’humour a-t-il sa place au travail ? Voici une question dont la réponse n’est pas aussi simple qu’on le souhaiterait. L’impact positif de l’humour et du rire dans l’entreprise est réel, mais il n’est pas sans risques si on ne sait pas le doser, ou s’il dépasse certaines limites.

Le rire, un moteur de performance.

De nombreuses études scientifiques ont démontré les bienfaits du rire sur la santé : il sollicite de nombreux muscles, améliore la circulation sanguine en faisant baisser la tension artérielle, stabilise le rythme cardiaque… Mais surtout, il permet de diminuer de manière drastique le taux de cortisol, l’hormone responsable du stress et de ses effets néfastes.

Ce dernier est depuis longtemps le principal ennemi des professionnels, et cause baisse de performance, dépression, arrêt maladie et peut même parfois avoir des conséquences dramatiques.

Or, le rire est le meilleur moyen d’évacuer le stress !

En effet, lorsque quelqu’un rit, le cerveau libère des neurotransmetteurs liés au bien-être (dopamine, sérotonine et endorphine) et bons pour l’humeur.

Si travailler, c’est pas toujours drôle, partager des moments au travail grâce à l’humour permet de sortir de situations délicates.

Le rire soulage le stress et l’ennui, il stimule l’engagement et le bien-être, ainsi que la créativité, la collaboration, la précision analytique et la productivité.

– Alison Wood Brooks, professeure à la Harvard Business School

Les nombreux avantages de l’humour en entreprise

Il serait pourtant réducteur de ne voir l’humour que comme un antidote au stress ambiant du bureau. En réalité, son impact sur le bien-être au travail des employés et la performance de l’entreprise va bien plus loin :

  • L’humour entre collègues rapproche ceux qui travaillent dans le même open space et renforce la cohésion d’équipe.
  • Le management par l’humour améliore la communication en créant un climat de confiance basé sur le rapprochement humain.
  • L’humour au travail est un excellent moyen de stimuler la créativité des employés.
  • D’une manière générale, l’humour aide à créer une bonne ambiance dans l’entreprise en atténuant les tensions et en aidant à tisser des liens.

Une entreprise fomentant l’humour entre collègues rend la reprise du travail plus agréable, et réussit à attirer de nombreux talents. De même, son image de marque s’en trouve sensiblement améliorée, ce qui peut se traduire par une augmentation du chiffre d’affaires à moyen terme.

Humour et Travail sont-ils compatibles ?

Faut-il se prendre au sérieux pour travailler sérieusement ? Cette question digne d’un sujet de philosophie du baccalauréat concentre tous les doutes que peut avoir un manager ou un dirigeant d’entreprise au sujet de l’humour au travail :

  • Le gain de productivité compense-t-il le temps non travaillé ?
  • Est-ce qu’une ambiance de travail moins sérieuse ne va pas diminuer la confiance des clients ?
  • L’humour au travail ne risque-t-il pas de créer des tensions au lieu de les réduire ?

Toutes ces interrogations sont légitimes et parfaitement fondées. 

En effet, l’humour au travail est une arme à double tranchant, qui peut se retourner contre l’entreprise s’il n’est pas maitrisé. Comme toujours, il faut faire attention aux abus.

Les limites de l’humour au travail

Pour que l’humour sur le lieu de travail apporte un réel bénéfice, il existe des limites à ne pas franchir.

On ne peut pas rire de tout

Les blagues discriminatoires, qu’elles soient basées sur le genre, la nationalité, la croyance, ou l’aspect physique, n’ont pas leur place sur le lieu de travail. On ne jugera pas de leur qualité humoristique, mais elles ont le potentiel pour blesser de nombreuses personnes. Par ailleurs, elles sont souvent à la limite de la légalité.

Privilégier la qualité à la quantité

Quelle est la différence entre taquiner amicalement et harceler ? Il s’agit souvent de la répétition abusive. 

Une remarque humoristique sur l’habitude de votre collègue de toujours boire son café dans le même mug peut détendre l’atmosphère. Mais la répéter tous les jours n’a aucun intérêt.

Éviter le « second degré »

L’humour au second degré est un exercice difficile, souvent interprété comme une moquerie voilée [que ce soit à tort ou à raison]. Pour que « rire avec lui » ne devienne pas « rire de lui », mieux vaut prendre des précautions.

À chaque culture, son humour

Travailler dans un environnement international est une expérience passionnante, mais qui demande un peu de savoir-faire. Surtout lorsqu’il s’agit d’humour ! À titre d’exemple :

  • Les Anglais raffolent d’autodérision et d’absurde.
  • Les Américains adorent les stéréotypes.
  • Et les Japonais sont eux friands du comique de répétition.

En France, c’est notre goût pour l’ironie qui nous distingue. Si seulement le reste du monde pouvait apprécier nos traits d’esprit au lieu de s’en offusquer…

Le syndrome du « clown triste »

L’humour est parfois utilisé comme remède pour cacher un profond mal-être ou une grande détresse. Le collègue qui ne cesse de blaguer n’essaie-t-il pas de se protéger d’une situation difficile ? Il s’agit parfois d’un signal d’alerte à prendre au sérieux.

Ne pas transformer le bureau en salle de spectacle

La limite entre « bonne ambiance dans l’équipe » et « passer un bon moment entre amis » est parfois floue et on peut la franchir sans même s’en rendre compte.

L’humour au travail est un outil professionnel dont le but ultime est d’améliorer les résultats. Une réunion pendant laquelle tout le monde s’amuse mais durant laquelle aucune décision n’est prise n’est pas bénéfique à l’entreprise.

Il est important de savoir doser l’humour au travail. Comme pour la pause café.

Comment rire au travail ?

Le mieux est de vous donner quelques conseils pour rire au bureau.

Pourquoi faudrait-il se prendre au sérieux pour travailler avec sérieux ?

– Philippe Laurent

Les bénéfices de l’humour au travail sont dorénavant connus, et les limites à ne pas dépasser ont été bien définies. Il est temps de savoir comment détendre l’atmosphère entre collègues pour que le bureau en open space devienne un lieu plus agréable.

Tester son talent comique en petit comité

Avant de faire rire toute l’entreprise lors du discours que vous tenez au Noël de l’entreprise, testez vos blagues sur vos collègues les plus proches. Cela diminue considérablement les conséquences d’une « gaffe » éventuelle. Car raconter des blagues c’est bien mais il faut connaîre son public.

Miser sur l’écrit

L’humour verbal demande un sens du timing et des qualités d’orateur que tout le monde ne possède pas. Pour ne pas avoir à dire « Elle est super bien cette blague, mais je la raconte mal » après un flop, n’hésitez pas à pratiquer l’humour par mail. Surtout à l’heure du télétravail !

Oser l’autodérision

Non seulement la capacité de rire de soi-même est un signe de maturité et de confiance en soi, elle présente aussi l’énorme avantage de ne jamais froisser personne. C’est le meilleur moyen de détendre l’atmosphère dans l’open space.

 

Enfin, sachez qu’il existe de véritables professionnels de l’humour en entreprise. Professeurs et consultants interviennent dans de nombreuses sociétés pour fomenter le rire entre collègues, créer une bonne ambiance de travail, et améliorer la cohésion des équipes.

Le rire en entreprise, c’est du sérieux.

Une plume affinée, des heures de recherche, toujours à l'affût de nouvelles idées, des connaissances tout-terrain... Plus qu'un métier la rédaction est une passion.

Articles Similaires

Vous avez une question ou un commentaire à faire ? Partagez vos idées avec notre communauté RH!

Rejoignez une communauté faite par et pour les professionnels RH.