Aller au contenu
salariés victimes du stress au travail

Stress au travail : le management est-il source ou solution ?

Le stress accompagne beaucoup de salariés au quotidien dans le milieu du travail. Certaines études ont démontré que le stress serait à l’origine d’un peu plus de la moitié de l’ensemble des journées perdues.

De tels chiffres peuvent avoir de grosses répercussions sur les profits de l’entreprise, et pourraient coûter entre 2 et 3 milliards d’euros (absentéisme, dépenses en soins, cessation d’activité…) selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail.

Comment prévenir le stress au travail ? Quel est le rôle du management dans ce genre de situation ? Nous allons apporter des éléments de réponse à ces questions dans cet article.

Sommaire

 

Modèle d'enquête de stress au travail

Reconnaître les signes du stress au travail

Beaucoup de facteurs peuvent alimenter le stress dans le milieu du travail de nos jours. Cela peut être dû à une pénurie de personnel, à une surcharge de travail, à un changement au sein de l’entreprise, à la mise en place de nouvelles technologies, à des problèmes de dynamique en interne…

Selon les conditions subies, les managers et les salariés peuvent ressentir un stress plus ou moins conséquent. Il est intéressant de souligner le fait que dans certaines entreprises, un grand nombre d’absences est dû au stress, à la dépression ou à l’anxiété.

Les effets du stress lié au travail

Dans certains cas pourtant, notamment lorsque le stress au travail n’est pas chronique, mais intense et de courte durée, il peut activer une stimulation importante de l’activité cérébrale d’un salarié. Cela peut contribuer à obtenir de meilleurs résultats et développer de meilleures performances.

Toutefois, si le stress vient à se manifester sur une longue période, il a un effet contraire sur l’activité cérébrale. Ainsi, il peut affecter négativement la santé, le bien-être et naturellement la productivité des salariés.

Comment se manifeste le stress ?

5 principaux points de vigilance, on citera :

  • L’irritabilité ou la colère chronique ;
  • L’augmentation de plaintes reliées aux tâches professionnelles ;
  • La répétition d’erreurs ;
  • Le manque de concentration ;
  • L’augmentation de l’absentéisme.

Le stress au travail est un ensemble de réactions émotionnelles et physiques néfastes qui peuvent se produire en cas de conflit entre les exigences de travail d’un salarié et le degré de contrôle qu’il exerce sur elles.

Le stress est généralement entraîné par la combinaison d’exigences un peu trop élevées et d’un contrôle assez faible de la situation. Il est également à souligner que le stress au travail peut aussi bien provenir d’un événement isolé que de nombreuses sources.

femme stressée par le boulot

Identifier les sources de stress

Le stress au travail ne peut pas être attribué à un seul facteur. En effet, la vie personnelle et professionnelle de chaque salarié peut apporter des éléments qui peuvent avoir des impacts sur lui selon ses conditions de travail. Certains facteurs ont des conséquences sur le sentiment de stress au travail.

Voici 7 catégories de facteur de stress les plus souvent répertoriées avec les sources correspondantes :

  1. Conception des tâches
    Le manque de formation, la surcharge de travail, le temps nécessaire pour réaliser le travail, les compétences qui ne correspondent pas aux exigences de l’emploi, le manque de reconnaissance, la diversité des tâches, l’autonomie, les horaires de travail…
  2. Rôle dans l’entreprise
    Des attentes professionnelles floues, un niveau de responsabilité trop important et un conflit de rôle (rôle trop nombreux, exigences professionnelles contradictoires, gestionnaires multiples…) ;
  3. Perfectionnement professionnel
    La satisfaction générale liée à l’emploi, l’absence de possibilité de promotion, le manque d’opportunités d’avancement professionnel, la sécurité d’emploi…
  4. Relations au travail
    Le manque de soutien de la part des superviseurs ou des collègues, conflits avec les collaborateurs, manque de confiance, discrimination ou préjugés, harcèlement, absence de systèmes qui permettent de gérer et de signaler les comportements inacceptables…
  5. Climat de travail
    Un manque d’équité perçu et de soutien, une non-participation à la prise de décision, absence de systèmes qui permettent de répondre aux diverses préoccupations au quotidien…
  6. Conciliation travail et vie personnelle
    L’exposition de la famille du salarié aux risques professionnels et conflits liés aux responsabilités et rôles ;
  7. Conditions de travail
    La promiscuité, les odeurs désagréables, l’exposition à des dangers (qualité de l’air, ergonomie, température, substances chimiques…).

On note d’ailleurs que le stress dans le milieu du travail touche les salariés comme les managers.

Modèle d'enquête de stress au travail

Définition du stress managérial

Le stress managérial est un type de stress qui concerne les managers en particulier. Il est généralement dû à une mauvaise gestion des ressources humaines, des changements d’organisation ou des méthodes de management inadaptées.

Les causes du stress chez les managers

Il y a de nombreuses causes qui pourraient être susceptibles de favoriser le stress managérial :

  • Nécessité d’être joignable en permanence ;
  • Menace de délocalisation ;
  • Contradictions entre les exigences de productivité et de qualité ;
  • Délais et les objectifs souvent hors de portée ;
  • Précarité de l’emploi ;
  • Flexibilité des horaires pour pouvoir faire face à la demande ;
  • Restructurations au sein de l’entreprise qui peuvent tout désorganiser ;
  • Etc.

Ses conséquences sur les salariés

Il faut savoir que le stress managérial peut avoir des conséquences néfastes sur tous les salariés. Une mauvaise gestion des ressources humaines ou le comportement d’un manager au quotidien peut avoir de lourdes répercussions sur le travail des collaborateurs.

De ce fait, le stress managérial peut entraîner un plus grand nombre de dépressions, une augmentation du taux d’absentéisme et un turn-over beaucoup plus important. Par ailleurs, cela peut aussi avoir des répercussions sur la santé.

Ainsi, le stress peut être la source de troubles cardio-vasculaires ou encore de troubles musculo-squelettiques.

Les symptômes du stress au travail

Les symptômes liés au stress au travail peuvent varier selon chaque individu, mais les signes indicateurs suivants sont assez récurrents :

  • Dépression ;
  • Perte d’appétit ou au contraire un appétit excessif ;
  • Fatigue chronique ;
  • Anxiété, la fébrilité, l’irritabilité, la nervosité ;
  • Maux de tête récurrents ;
  • Problèmes de concentration ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Tensions musculaires ;
  • Attitude de retrait par rapport aux amis ou à la famille ;
  • Consommation abusive d’alcool ou de drogue.

Comment éviter le stress au travail ?

Pour éviter le stress au travail, le management peut être d’une grande aide. Il est important de faire savoir à toutes les personnes concernées que le stress peut être néfaste à l’entreprise et qu’il peut avoir des conséquences psychologiques chez les salariés.

La formation des managers est ainsi essentielle. Car il peut rendre le stress positif.

Parmi les axes de travail sur lesquels il faudra se concentrer, redonner du sens au travail des salariés et les impliquer dans le projet de l’entreprise fait partie des plus importants. Les collaborateurs qui se sentent impliqués seront plus motivés et seront de ce fait plus productifs.

Pour que la stratégie fonctionne, il convient de fixer des objectifs raisonnables et surtout tenables. Les responsables devront être réalistes et prendre en compte toutes les contraintes possibles (délais, défis techniques, ressources humaines).

En travaillant comme cela, il sera possible d’éviter la démobilisation et le sentiment d’échec qui peuvent surgir lorsque les objectifs ne sont pas atteints.

Des groupes de travail qui peuvent s’associer pour la prévention du stress sont :

  • les ressources humaines,
  • les managers,
  • le médecin du travail,
  • les chefs du service,
  • les délégués du personnel,
  • et les membres du CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail).

Développer la qualité de vie et le bien-être au travail

Le développement de la qualité de vie et du bien-être au travail est essentiel.

Parmi les enjeux de la QVT (qualité de vie au travail), on pourra citer, entre autres :

  • La reconnaissance des salariés,
  • l’intérêt du travail,
  • l’environnement physique de travail,
  • le management et l’organisation,
  • l’ambiance au sein des équipes.

Beaucoup de salariés estiment que l’intérêt de leur travail est lié à la QVT. Cette dernière est donc aussi bénéfique pour les salariés que pour l’entreprise.

Un collaborateur épanoui au bureau et dans l’accomplissement de ses tâches sera plus productif.

 

Améliorez le quotidien de vos salariés et managers, et mettez à leur disposition un logiciel rh qui leur fera gagner du temps !

Essayer Factorial gratuitement pendant 14 jours et optimisez la QVT🛫

Articles Similaires

Laisser un commentaire