Aller au contenu
plan de tresorerie

Comment et pourquoi faire un plan de trésorerie ?

Gérer une entreprise est une opération délicate, notamment en matière de finance. C’est pour cela qu’il est primordial d’établir un plan de trésorerie et d’essayer de le respecter au maximum.

Anticiper, prévoir, se projeter. Le suivi de la trésorerie et sa bonne tenue est une tâche vitale pour le fonctionnement d’une société. Sa survie en dépend.

Dans cet article, on vous explique ce qu’est un plan de trésorerie, à quoi ça sert et surtout, comment l’établir afin d’éviter à votre entreprise de mauvaises surprises.

Le plan de trésorerie : définition

Le plan de trésorerie, également appelé plan de trésorerie prévisionnel, est un tableau qui reprend l’ensemble des mouvements financiers de l’entreprise au cours d’une année, avec une ventilation mensuelle.

Indispensable pour toutes les sociétés, il permet de visualiser et d’anticiper le montant des liquidités disponibles afin de constituer une trésorerie adéquate.

Son utilisation sert donc à la gestion courante de la trésorerie d’une entreprise tout en adaptant ses dépenses en fonction de sa situation et de son secteur d’activités.

Le plan de trésorerie prévisionnel fait partie des tableaux du business plan financier qui représente la stratégie financière d’une société. 

Pourquoi l’utiliser ?

Sans plan de trésorerie, il est très compliqué, voire impossible, d’assurer la bonne gestion d’une structure.

Pour garder à flot votre entreprise, il vous faut connaître les dépenses et anticiper les mouvements financiers présents et futurs.

Le plan de trésorerie prévisionnel permet notamment de :

  • Connaître instantanément toutes les opérations comptables de votre société ainsi que le solde de chaque mois, ;
  • Anticiper les décaissements à venir et vérifier que l’entreprise pourra les honorer ;
  • Évaluer la capacité de l’entreprise à auto-financer son développement ;
  • Avoir une vision d’ensemble de votre stratégie financière et de sa viabilité ;
  • Vérifier que la trésorerie est suffisante en cas de période creuse ou d’imprévue ;
  • Rectifier et/ou corriger votre business plan financier ;
  • Établir une stratégie claire afin d’augmenter vos recettes ou réduire vos coûts.

Comme son nom l’indique, le plan de trésorerie prévisionnel sert à prévoir et à anticiper.

S’il est bien réalisé, il évite les déconvenues et les erreurs financières. Surtout, il permet d’ajuster quand la situation l’exige.

Comment faire un plan de trésorerie prévisionnel ?

Pour mettre en place un plan de trésorerie prévisionnel de qualité, il existe plusieurs éléments à prendre en compte afin qu’il soit efficace.

Que doit-il contenir ?

Dans la grande majorité des cas, le plan de trésorerie se présente sous forme de fichier Excel ou de tout autre tableau.

Pour qu’il soit fiable, il devra absolument faire apparaître :

  • La situation financière de l’entreprise en début de période, généralement le premier mois du tableau, tout en veillant que le solde bancaire soit le même que la trésorerie ;
  • Les sommes encaissées pendant le mois en cours et celles attendues les mois suivants ;
  • Les sommes dépensées pendant le mois en cours et celles à payer les mois suivants ;
  • La situation financière de chaque fin de mois qui reprend le solde de trésorerie mensuel et celui au total.

Si vous avez des salariés à votre charge, Il se peut que votre plan de trésorerie prévisionnel reprenne également les sorties :

  • De trésorerie mensuelles pour le paiement des salaires nets,
  • De trésorerie mensuelles ou trimestrielles pour le paiement des charges sociales ;
  • Pour cotisations et taxes diverses.

À noter : Dans le cadre de vos activités commerciales, pensez à indiquer vos achats et ventes en TTC, et non en hors taxes (HT). 

Les encaissements

Les encaissements correspondent aux sommes encaissées par votre structure. Toutes les sommes mentionnées dans le tableau sont Toutes Taxes Comprises (TTC).

Il existe quelques éléments importants à prendre en compte :

  • Le chiffre d’affaires prévisionnel TTC ;
  • Les apports en capital : capital de départ et augmentations de capital ;
  • Les apports en compte courant ;
  • La somme des ventes ;
  • Les subventions reçues ;
  • Les produits financiers ;
  • Ou encore les remboursements d’impôts…

En termes d’encaissements, la difficulté réside dans les prévisions du chiffre d’affaires. En effet, les délais de paiement peuvent l’influencer et fausser son estimation

Les décaissements

Les décaissements représentent les montants investis et dépensés par votre société. Ici aussi, ils doivent être indiqués dans votre tableau de trésorerie prévisionnel en TTC.

Les encaissements prennent notamment en compte ce qui suit :

  • Investissements ; 
  • Achats ;
  • Frais généraux ;
  • Frais professionnels ;
  • Salaires ;
  • Charges sociales ;
  • Impôts et les taxes ;
  • Réductions de capital, 
  • Charges financières…

Pour calculer au mieux vos décaissements, il faudra également jouer la carte de l’anticipation. Prévoir les probables paiements de votre entreprise aideront à tenir correctement votre trésorerie. 

Imputation et calcul du solde

Pour que votre plan de trésorerie prévisionnel soit le plus fiable possible, il est crucial de bien imputer les recettes au moment de leur encaissement et les dépenses lors du décaissement. 

Par exemple, une vente réalisée en février mais encaissée en avril doit apparaître dans les encaissements du mois où l’argent a été reçu, à savoir en avril.

Idem pour une dépense effectuée en février mais déboursée en mars. La somme sera indiquée dans les décaissements du mois de mars.

Ceui qui sont dans le processus de création d’une entreprise, doivent penser aux délais de paiement qui peuvent considérablement influencer leur trésorerie.

Une fois tous vos encaissements et décaissements répertoriés, il convient de calculer le solde mensuel.

Rien de plus simple : il vous suffit de calculer la différence entre les décaissements et encaissements du mois concerné et le tour est joué !

À noter : Le solde en début de mois est pris en compte dans le calcul.

Les résultats de votre trésorerie

Le plan de trésorerie prévisionnel est avant tout mis en place pour prévoir vos dépenses et vos rentrées d’argent.

Il permet de gérer au mieux votre trésorerie, d’avoir une vision d’ensemble et de vous projeter.

En fonction de vos encaissements et décaissements passés, présents et futur, votre trésorerie peut se présenter sous 3 résultats possibles :

  • La trésorerie négative : La hantise de tout employeur. Avoir une trésorerie négative signifie que l’entreprise ne dispose pas de trésorerie suffisante pour faire face à ses dépenses et engagements ; elle est donc à découvert.
  • Une trésorerie positive : Bonne nouvelle, votre trésorerie est positive et votre société créditrice. Vous disposez de finances suffisantes pour couvrir vos dépenses et dans certains cas, vous réalisez même des bénéfices.
  • Une trésorerie nulle : Statu quo. Vous ne perdez pas d’argent mais n’en gagnez pas non plus. Vos comptes sont à l’équilibre mais attention aux dépenses imprévues et futures qu’il faudra compenser.

Grâce au plan de trésorerie, vous pouvez établir un graphique pour visualiser les variations de trésorerie et déterminer les facteurs de ces fluctuations.

Le plan de trésorerie prévisionnel d’une entreprise en création

Lors de la phase de création d’une entreprise, Il est essentiel de réaliser un plan de trésorerie prévisionnel afin de vérifier la viabilité financière de la société.

Cette démarche se fait à la fin du business plan dans le cadre de l’élaboration du prévisionnel financier.

Ainsi, il est important de collecter les informations financières nécessaires pour évaluer le modèle économique et la rentabilité probable de l’entreprise.

S’inspirer des concurrents, étudier le marché, anticiper les dépenses, définir une politique de recrutement, prévoir les dépenses à venir pour développer la structure sont des étapes primordiales. 

L’objectif est d’éviter les mauvaises surprises et de confirmer la viabilité de votre projet.

Il est d’ailleurs recommandé de faire appel à un expert-comptable pour établir le plan de trésorerie prévisionnel.

Analyse et ajustements 

Une fois votre plan de trésorerie défini sur plusieurs mois et même une année entière, il conviendra de l’analyser pour en tirer les conclusions qui s’imposent.

Une réflexion minutieuse devra ainsi être menée concernant chaque dépense, chaque encaissement tout en prenant en considération les décalages de trésorerie souvent dûs au délais de paiement.

Pour cela, l’étude du livre de paie ou du journal de paie peut être d’une grande aide.

Si votre trésorerie est négative ou trop juste pour assumer vos coûts et dépenses, il vous faudra actionner certains leviers et réaliser certains ajustements.

Revoir votre business model, essayer de réduire les charges, réévaluer votre politique commerciale ou votre politique d’investissement, modifier les sources de financement ou encore avoir recours à des crédits d’exploitation sont des solutions crédibles.

À vous d’analyser votre plan de trésorerie et de l’ajuster en fonction de vos besoins et des exigences du marché.

La trésorerie négative : pourquoi ?

Posséder une trésorerie négative est la peur, certes légitime, de tous les employeurs et entrepreneurs. 

Elle peut s’expliquer par plusieurs facteurs comme une baisse du chiffre d’affaires, une mauvaise gestion des achats, une rentabilité en baisse, une hausse des charges ou alors par une vague de recrutement difficile à absorber.

Pour éviter un solde négatif, plusieurs options s’offrent à vous. En effet, outre l’importance de trouver de nouvelles sources de revenu et/ou de financement, vous pouvez agir à d’autres niveaux.

Vous pouvez par exemple négocier un financement à court ou à long terme auprès de votre banque ou même faire appel à du financement participatif comme le crowdfunding

Vous avez aussi la possibilité de demander un délai de paiement avec vos clients et surtout de relancer les mauvais payeurs, souvent responsables de vos écarts de trésorerie.

Enfin, vous pouvez peut-être trouver un moyen de réduire vos coûts en supprimant certaines dépenses inutiles ou trop élevées.

 

Le plan de trésorerie prévisionnel est un travail d’équilibriste. Le plus difficile est d’anticiper et de prévoir les évolutions financières de votre entreprise afin de garantir la survie de cette dernière.

 

Une plume affinée, des heures de recherche, toujours à l'affût de nouvelles idées, des connaissances tout-terrain... Plus qu'un métier la rédaction est une passion.

Articles Similaires

Vous avez une question ou un commentaire à faire ? Partagez vos idées avec notre communauté RH!

Rejoignez une communauté faite par et pour les professionnels RH.