Aller au contenu

Comment prévenir les risques psychosociaux liés au travail hybride ?

·
6 minutes de lecture
risques psychosociaux

Depuis l’émergence de la pandémie de COVID-19 et la mise en place du confinement , de nombreuses entreprises ont dû s’adapter rapidement pour permettre à leurs employés de travailler à distance et assurer ainsi le maintien de leur activité. Si le télétravail a été salué comme une solution à la crise sanitaire, la généralisation du travail hybride qui mêle présentiel et distanciel peut malgré tout engendrer des risques psychosociaux (RPS) pour les travailleurs. 

En effet, nous avons constaté que dans le cadre du télétravail, la santé mentale des collaborateurs peut être mise à rude épreuve. Les raisons ? L’isolement, la difficulté à concilier vie professionnelle et vie personnelle ou encore l’absence de lien social et la perte de sens dans son travail.

Dans cet article, nous vous proposons defaire un point sur les risques psychosociaux liés au travail hybride. Nous verrons également quels sont les facteurs qui les aggravent ainsi que les solutions qui existent pour les prévenir. Pour les employés comme pour les employeurs, il est essentiel de comprendre ces enjeux et de mettre en place des mesures concrètes pour préserver la santé mentale de chacun dans un contexte de travail hybride qui porte ses fruits et convient à toutes les parties.

logiciel rh

 

Les risques psychosociaux liés au travail hybride

Les risques psychologiques liés au travail hybride

Le travail hybride qui combine travail à distance et travail en présentiel peut engendrer plusieurs RPS pour les travailleurs. Ils peuvent être d’ordre psychologique, tels que l’isolement ou le manque de stimulation intellectuelle, ou d’ordre social, tels que la difficulté à concilier vie professionnelle et vie personnelle ou la rupture des liens sociaux.

Parmi les risques psychologiques, l’isolement est souvent cité comme l’un des plus importants. Le travail à distance peut en effet créer un sentiment de solitude et d’isolement chez certains employés en l’absence de leurs collègues, surtout chez ceux qui ont peu d’interactions sociales en dehors du travail. Ces derniers se retrouvent privés des échanges, discussions, repas et moments partagés en dehors du cadre professionnel.

La monotonie du quotidien, la routine et la difficulté à se stimuler intellectuellement peuvent également contribuer à l’ennui et entraver le maintien de la motivation.

Les risques sociaux liés au travail hybride

Du côté des risques sociaux, le format de travail hybride peut également avoir unimpact négatif sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée . Le fait de travailler à la maison peut parfois donner l’impression aux employés qu’ils sont toujours « en service » et qu’ils ne peuvent jamais vraiment couper avec leur emploi. Résultat : cela peut engendrer un stress supplémentaire et une difficulté à s’arrêter de travailler. De plus, la porosité entre la sphère professionnelle et la sphère privée peut engendrer des conflits entre la vie professionnelle et la vie familiale dans le sens où les deux ne sont pas distinctement séparées et empiètent l’une sur l’autre.

Selon une étude menée par Malakoff Humanis qui présente les résultats de son baromètre “Télétravail en organisations hybrides en 2022” , il est estimé que malgré la large adoption d’une organisation de travail hybride, la grande majorité des entreprises n’ont pas une organisation adaptée qui permet de garantir la santé mentale des employés.

L’enquête montre que les salariés qui sont en télétravail se disent « plus stressés » qu’en présentiel mais aussi « plus fatigués ».

Le manque de liens sociaux est également évoqué. Les individus se disent « moins connectés à l’entreprise ».

Ces chiffres sont révélateurs et soulignentl’importance de prendre en compte les risques psychosociaux liés au travail hybride et de mettre en place des mesures de prévention efficaces, notamment en adaptant le style de management à ce mode de travail. Cela passe par le maintien du lien social, la gestion de l’équilibre entre travail et vie privée, une bonne communication pour déceler les éventuelles difficultés ou encore une charge de travail raisonnable.

Les facteurs de risque du travail hybride

Le travail hybride peut engendrer des RPS pour les travailleurs tels que le stress, l’anxiété, l’isolement ou le burn-out. Cependant, certains facteurs peuvent aggraver ces risques et rendre le travail hybride plus difficile à gérer pour les collaborateurs.

Le premier facteur de risque est le manque de communication. En effet, lorsque les canaux de communication ne sont pas adaptés, il peut être difficile pour les employés de se sentir impliqués dans les projets, de recevoir des feedbacks constructifs ou de bénéficier d’un soutien psychologique. Le travail à distance peut parfoiscréer un sentiment de distance entre les employés et leur hiérarchie ou leurs collègues. Les réunions en visioconférence peuvent alors devenir des moments formels et peu propices à l’échange d’informations et à la création de véritables liens sociaux.

La difficulté à s’organiser est un autre facteur de risque. Travailler à distance peut perturber les habitudes de travail des employés et rendre la gestion du temps plus difficile. Pour vous épauler, intégrer un logiciel de gestion des temps et des activités comme Factorial peut être bénéfique pour votre activité comme pour vos équipes.

L’absence de structure peut également engendrer un stress supplémentaire dans le sens oùles employés peuvent avoir l’impression de ne jamais déconnecter du travail. Enfin, l’absence de supervision directe peut rendre certains employés moins productifs et moins motivés, ce qui peut impacter leur bien-être mental.

L’absence de lien social est également un facteur de risque important. Les moments de convivialité et d’échanges informels qui permettent de créer des liens sociaux entre les employés peuvent être plus difficiles à organiser à distance. Les échanges virtuels peuvent alors être moins spontanés et naturels et donc moins agréables, ce qui peut engendrer un sentiment d’isolement et de solitude chez certains employés. Ce manque de lien social peut également nuire à la qualité de la collaboration entre les employés ce qui peut impacter la performance de l’équipe.

Enfin, tous les problèmes techniques liés à la connexion internet, au matériel informatique ou aux logiciels peuvent aggraver les RPS liés au travail hybride. Les outils de travail inadaptés ou défaillants peuvent entraver le travail des employés et engendrer du stress et de la fatigue. De plus, le support informatique qui est présent au sein de l’entreprise peut avoir plus de difficultés à résoudre certains problèmes et ne pas faire preuve de la même réactivité qu’en présentiel.

Il est donc essentiel pour les employeurs de prendre en compte ces facteurs de risque pour prévenir les risques psychosociaux liés au travail hybride. En mettant en place des solutions pour favoriser la communication, l’organisation, le lien social et en fournissant des outils de travail adaptés, les employeurs peuvent aider leurs employés à travailler dans de meilleures conditions et à préserver leur santé mentale.

Les solutions pour prévenir les RPS dans le cadre du travail hybride à disposition de l’entreprise

Pour limiter les risques psychosociaux liés au travail hybride, il existe plusieurs mesures préventives qui peuvent être mises en place par l’entreprise :

Organiser le travail

Pour éviter le stress lié à l’organisation du travail,fixer des objectifs clairs et précis pour les employés avec des échéances raisonnables est une bonne méthode. Aussi, il est conseillé de leur proposer des formations pour améliorer leur gestion du temps.

>> Découvrez notre logiciel de gestion du temps de travail et de la formation ! 

Favoriser la communication

Pour contrer le sentiment d’isolement,la mise en place d’outils de communication efficaces (e-mails, chats ou visioconférences) et l’organisation de réunions régulières pour discuter des projets en cours et de leur avancement sont de mise.

Prendre en compte les besoins des employés

Aménager les horaires de travail, proposer des solutions de garde d’enfants ou prendre en compte les contraintes personnelles de chacun permet de limiter le stress au travail.

Favoriser le lien social

Pour éviter l’isolement social, les employeurs peuventorganiser des événements d’entreprise réguliers qui incluent par exemple des activités de team building ou des événements de réseautage. Ces dispositifs servent à encourager les employés à participer à des groupes d’intérêt commun (clubs de sport, groupes de discussion, etc.).

Les habitudes et bonnes pratiques à adopter par les employés

En plus de ces mesures, les employés ont aussi certaines habitudes et bonnes pratiques à adopter pour une meilleure gestion du travail hybride et prévenir les risques psychosociaux :

Mettre en place une routine

Pour éviter le stress lié à l’organisation du travail, les employés peuventmettre en place une routine régulière, avec des heures de travail fixes, des pauses régulières assortis de réels moments de détente.

Établir des limites

Pour éviter de mélanger vie professionnelle et vie personnelle, fixer des limites claires entre temps de travail et temps personnel est un indispensable. Cela peut impliquer de définir des horaires de travail clairs, de désactiver les notifications de travail en dehors des heures de travail ou de créer un espace de travail dédié qui est bien distinct du reste du logement.

Prendre soin de sa santé mentale

Afin de minimiser le stress et la fatigue, les employés peuventintégrer des activités relaxantes dans leur routine comme le yoga ou la méditation mais aussi prendre des pauses régulières. Il est également possible de bénéficier d’un soutien psychologique si le besoin s’en fait ressentir.

En mettant en place ces mesures préventives, les employeurs et les employés peuvent œuvrer ensemble pour prévenir les RPS liés au travail hybride.

Si vous souhaitez obtenir plus de conseils sur la gestion des RH en télétravail ou travail hybride, nous vous invitons à regarder la vidéo ci-dessous :

Articles Similaires