Aller au contenu
calculer équivalent temps plein

Comment calculer l’équivalent temps plein ?

Au sein d’une entreprise, le calcul de l’ETP ou équivalent temps plein est très important. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte afin d’obtenir les bons résultats. Dans cet article, nous vous proposons différentes méthodes pour la réalisation de cette tâche.

Table des matières :


Qu’est-ce qu’un équivalent temps plein ?

L’équivalent temps plein (ETP) ou équivalent plein temps (EPT) représente une unité de mesure qui permet de faire l’évaluation de la charge de travail et la capacité d’un salarié. En d’autres termes, l’ETP sert principalement à mesurer la quantité de travail fourni par un employé. Pour un salarié engagé à plein temps, il est égal à 1. Pour un salarié à mi-temps, il équivaut à 0,5. Au sein d’une entreprise, tous les ETP sont additionnés afin d’obtenir une moyenne de la capacité de travail d’ensemble de l’organisation, indépendamment de son effectif et des plannings horaires.

Comment calculer l’équivalent temps plein ?

Pour le calcul du nombre d’équivalent temps plein, il faudra se baser sur les heures de travail des employés à temps plein sur une période donnée. Sur une moyenne de 120 jours par an, un salarié qui travaille à temps plein effectue 30 heures au minimum et 40 heures au maximum.

Toutes les heures travaillées par les employés à temps plein et à temps partiel seront additionnées, puis, le résultat obtenu sera divisé par le nombre d’heures travaillées par an par un salarié à temps plein. Le chiffre reflète alors la capacité de travail de l’entreprise et sera utilisé par différents services gouvernementaux, dans certains cas. Actuellement, les travailleurs temporaires et saisonniers ne sont pas pris en compte dans ce calcul.

Les formules à utiliser pour le calcul de l’ETP

En ce qui concerne les données hebdomadaires, la formule est la suivante : nombre de travailleurs au sein de l’entreprise x 40 heures. Pour les données annuelles, la formule est : heures de travail hebdomadaires x 52. Il faudra ensuite y ajouter les heures travaillées par les employés à mi-temps, en se basant sur les registres comptables de l’entreprise : nombre d’employés à mi-temps x heures de travail par semaine x nombre de semaines travaillées.

Les heures de travail des employés à plein temps seront par la suite additionnées aux heures de travail des employés à mi-temps. Enfin, le total des heures de travail sera divisé par le nombre d’heures à temps plein afin d’obtenir l’équivalent temps plein ou ETP de l’entreprise. Les congés payés et les jours fériés doivent être pris en compte dans le calcul.

D’autres méthodes possibles pour calculer l’ETP

Les formules ci-dessus peuvent être plus ou moins difficiles à adopter en fonction de l’effectif de l’entreprise. D’autres techniques peuvent être utilisées par les entreprises dont les effectifs sont importants :

L’utilisation d’une calculatrice en ligne : l’outil prend en charge toutes les opérations. Pour obtenir la valeur de l’ETP, il faudra saisir le nombre de salariés à plein temps et le nombre d’heures travaillées par les employés à mi-temps au sein de l’entreprise. La calculatrice donne le résultat en quelques secondes.

Le développement d’un outil adapté : l’entreprise peut également faire appel à une SSII (Société de Services en Ingénierie Informatique) si elle ne souhaite pas utiliser un outil en ligne. Cette solution permet d’ajuster l’outil aux données et aux besoins de l’entreprise.

Le recours au service d’un professionnel : l’entreprise peut également faire appel au service d’un professionnel dans le domaine de la gestion d’entreprise comme un consultant juridique ou encore un expert fiscal pour le calcul de l’ETP. Toutes les données seront transmises à ce professionnel : documents fiscaux, documents analogues, dossiers des salariés…

Comment calculer les ETPT ?

L’ETPT ou l’équivalent temps plein travaillé est l’unité de décompte qui exprime les plafonds d’emploi et leurs consommations. Il est à souligner que ce décompte est proportionnel à l’activité d’un salarié qui est mesurée par sa période d’activité sur l’année et sur sa quotité de temps de travail.

Pour un agent à temps plein qui a une quotité de travail à 100 % et qui est présent toute l’année, son ETPT correspond à 1. Si ce même agent travaille à temps partiel avec une quotité de travail à 80 % et est présent toute l’année, son ETPT est donc de 0,8. Cependant, si c’est le cas d’un agent qui travaille à temps partiel (80 %), mais qui a été absent la moitié de l’année (comme cela pourrait être le cas d’un salarié en CDD de 6 mois et qui a été recruté en milieu d’année), son ETPT correspondrait à 0,4 (0,8 x 6/12).

Pour obtenir l’ETPT, il faudra faire le calcul selon le nombre de mois travaillés pour le salarié à son poste. La quotité de temps de travail que l’on doit retenir pour un agent à temps partiel est l’équivalent de la fraction du temps complet qu’il a effectuée et non pas la fraction de la rémunération à temps complet qu’il perçoit.

Comment calculer l’effectif ETP FPH ?

Pour les personnes travaillant dans le milieu hospitalier, notamment le personnel dans la FPH (Fonction Publique Hospitalière), plusieurs méthodes de calcul sont disponibles. Les résultats obtenus grâce à ces méthodes sont pratiquement les mêmes, mais les divers ajustements apportés dépendent des accords locaux et de la réglementation générale. Par ailleurs, les chiffres obtenus pourront être ajustés en fonction des projets d’évolution ou de l’appréciation du contexte. Toutes les méthodes pouvant être adoptées doivent être fondées sur les principes cités ci-dessous :

  • Le calcul intègre les jours fériés et les congés annuels ;
  • Le calcul est fait à partir des heures théoriquement travaillées, du nombre de jours qui ont été travaillés ou du nombre d’heures de travail nécessaires pour un poste donné par chaque fonctionnaire ;
  • Le nombre de présents nécessaires doit être rempli en fonction de leur poste de travail ;
  • Le calcul n’intègre pas le taux d’absentéisme dû à une formation permanente ou pour une maladie ;
  • Le calcul peut être effectué sur un tableur Excel.

Prenons comme exemple une méthode précise où l’on prend en compte les heures théoriquement travaillées pour un poste de travail. Si une personne travaille 7h30 dans une unité qui fonctionne 365 jours par an, on a alors 1 poste x 7,5 heures par jour x 365 jours, ce qui donne 2 737,5 heures que l’on divisera ensuite par 1 547 heures (durée légale de temps annuel). On obtiendra 1,76 ETP.

Comment calculer son effectif ?

L’article L1111-2 du Code du travail stipule que les effectifs de l’entreprise sont calculés en fonction des dispositions suivantes :

  • Les salariés qui sont titulaires d’un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) à temps plein, ainsi que les travailleurs à domicile font intégralement partie de l’effectif de l’entreprise ;
  • Les salariés qui sont titulaires d’un contrat de travail à durée déterminée (CDD), les salariés qui ont un contrat de travail intermittent, les salariés qui sont mis à la disposition de l’entreprise par une autre entreprise, et qui sont présents dans les locaux de l’entreprise utilisatrice depuis un an au minimum, ainsi que les salariés temporaires, doivent être pris en compte dans l’effectif de l’entreprise, proportionnellement à leur temps de présence au cours des douze mois précédents. Toutefois, il est à préciser que les salariés titulaires d’un CDD et les salariés mis à disposition par une entreprise extérieure, (dont les salariés temporaires), seront exclus du décompte des effectifs s’ils remplacent un salarié absent ou dont le contrat de travail est suspendu (un congé parental d’éducation, un congé de maternité ou un congé d’adoption) ;
  • Les salariés qui travaillent à temps partiel, peu importe la nature de leur contrat de travail, sont pris en compte, mais il faudra diviser la somme totale des horaires qui sont inscrits dans leur contrat de travail par la durée conventionnelle ou la durée légale de travail.

Les personnes suivantes ne sont pas à prendre en compte dans le calcul des effectifs de l’entreprise :

  • Les personnes qui sont titulaires d‘un contrat initiative-emploi, si elles reçoivent encore l’aide financière à l’insertion professionnelle ;
  • Celles qui ont un contrat d‘accompagnement d’emploi et qui bénéficient encore de l’aide à l’insertion professionnelle ;
  • Celles qui sont titulaires d’un contrat de professionnalisation jusqu’à la date limite du contrat si ce dernier est à durée déterminée, ou jusqu’au terme de l’action de professionnalisation dans le cas d’un contrat à durée indéterminée ;
  • Les apprentis.

Comment calculer l’effectif moyen mensuel ?

Le calcul de l’effectif mensuel d’une entreprise se fait de la manière suivante : un employé qui travaille à plein temps, en fonction de la durée légale ou conventionnelle, représente 1 unité ETP.

Exemple : l’entreprise emploie 10 employés en CDI temps plein au cours des 12 derniers mois et un salarié en CDD qui a effectué 100 heures de travail par mois au cours des 6 derniers mois. Si elle souhaite calculer son effectif fin novembre, la formule fonctionne comme suit : 1 CDD 6 mois avec 100 heures travaillées/mois = 6 mois/12 mois x (100 h/151,67 h) = 0,32 ETP. L’effectif mensuel de l’entreprise est alors : 10 + 0,32 = 10,32 ETP.

À titre de rappel : 10 CDI est égal à 10 ETP et la durée légale mensuelle est de 151,67 heures.

Comment calculer l’effectif moyen annuel ?

L’effectif moyen annuel est déterminé en suivant l’année civile qui va du 1er janvier au 31 décembre, quel que soit l’établissement. Il équivaut à la moyenne des effectifs mensuels, divisé par 12 mois. L’effectif moyen annuel est donc calculé sur la base de l’effectif moyen mensuel pour chaque mois.

Si vous souhaitez en savoir plus sur un autre sujet, comme le calcul du temps de travail, c’est ici !

Article rédigé par M. Rabemanantsoa

Related Posts

Laisser un commentaire