Aller au contenu

Les avantages sociaux en entreprise : un levier de recrutement efficace !

avanatges sociaux en entreprise

Pour attirer les candidats, les entreprises ont plusieurs leviers à leur disposition. Les avantages sociaux en font partie et peuvent peser dans la balance lors d’un recrutement.

Si la rémunération est un critère essentiel pour la plupart des talents en recherche d’opportunités, d’autres paramètres sont pris en compte.

Focus sur les avantages sociaux en entreprise et leur importance.

logiciel sirh paie

Les avantages sociaux : c’est quoi ?

Les avantages sociaux en entreprise représentent une forme de rémunération à destination des salariés.

Ces avantages viennent compléter le salaire et sont un ensemble de biens et de services offerts au personnel.

Tickets restaurant, véhicule de fonction, chèque cadeau, aménagement d’horaires : ces rétributions peuvent prendre différentes formes en fonction de la nature de l’entreprise, de son secteur d’activité mais également selon le type de poste occupé par tel ou tel salarié.

Dans la majorité des cas, ces avantages sociaux sont généralement proposés par l’employeur ou demandés par le comité d’entreprise. Mais ils peuvent aussi être imposés par le droit du travail. 

À noter : Les avantages sociaux peuvent parfois être intégrés dans la rémunération et/ou être exonérés de charges sociales et d’impôt sur le revenu.

Les avantages sociaux obligatoires

Si certains avantages sociaux sont à la discrétion de l’employeur, certains sont aujourd’hui obligatoires.

Par exemple, toute entreprise du secteur privée doit proposer à ses employés une couverture complémentaire santé collective et ce, depuis la loi ANI de 2013.

Aussi, les sociétés sont dans l’obligation de respecter les congés payés (2,5 jours ouvrables par mois) et de prendre en charge tout ou partie des frais de transport (au moins 50 % des frais de transport public).

L’entreprise est obligé de régler les indemnités liées aux accidents du travail et pour les structure de plus de 50 salariés, il est impératif de proposer l’intéressement et la participation aux bénéfices.

Avantages collectifs vs avantages individuels

Si le budget de l’entreprise et les moyens qui sont à sa disposition seront primordiaux, les avantages sociaux se distinguent en deux catégories : les avantages sociaux collectifs et les avantages sociaux individuels.

Ceux d’ordre collectif sont attribués à l’ensemble des salariés sans distinction alors que ceux dit “ individuels “ sont accordés à une certaine catégorie de salariés, comme les cadres supérieurs ou les commerciaux.

Si les avantages sociaux collectifs doivent être donnés sans discrimination, il n’est pas interdit d’établir des critères d’attribution comme l’ancienneté, le poste occupé ou le nombre d’enfants.

Les avantages individuels sont quant à eux très subjectifs puisqu’ils sont, dans la plupart des cas, liés au poste occupé par le salarié.

Ils ne sont pas obligatoires et c’est à l’employeur de décider sur quels critères les accorder. Dans la majorité des cas, ce type d’avantages est mentionné dans le contrat de travail.

Pourquoi proposer des avantages sociaux ?


Si le salaire proposé est un élément clé, ce n’est pas le seul levier pour récompenser un collaborateur.

Les nouvelles générations de travailleurs accordent une importance particulière à l’Employee Value Proposition des entreprises.

Ainsi, les avantages sociaux sont un argument de poids pour attirer les meilleurs talents et se démarquer de la concurrence.

C’est également une manière efficace pour renforcer votre marque employeur.

Si les avantages proposés améliorent considérablement les conditions de travail de vos salariés, cela aura un impact significatif sur leur motivation et leur état d’esprit.

Je pense que le dialogue, la proximité et la consultation des collaborateurs, ça permet d’aller vers la mise en place d’actions qui répondent très concrètement à ce qu’ils attendent.

– Jean-Michel Boquet

Ils seront heureux de travailler au sein de votre société et augmenteront leur productivité.

Un tiers des entreprises qui investissent le plus dans la prévention santé sont en moyenne 62 % plus productives que le tiers des entreprises qui investissent le moins et leur taux de marge, leur rentabilité brute d’exploitation et leur rentabilité financière sont également supérieurs.

– Enquête du DARES (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques)

Des employés satisfaits sont les meilleurs ambassadeurs d’une entreprise.

Naturellement, ils parleront de votre structure et pourront même en faire la publicité sur Internet et les réseaux sociaux. C’est ce qu’on appelle l’Employee Advocacy.

De plus, les avantages sociaux que vous proposez représentent un véritable plus pour certains de vos collaborateurs.

Offrir des jours de repos ou aménager les horaires pour permettre aux parents de s’occuper de leurs enfants aide à réduire l’absentéisme et fidéliser vos salariés.

Enfin, en proposant un environnement et des conditions de travail optimales, vous instaurez une ambiance de travail conviviale qui pousse les équipes à se surpasser.

Quels sont les avantages sociaux ?

Les avantages sociaux que vous pouvez proposer en tant qu’employeur sont légion. Bien évidemment, leur nature dépend de la taille de votre entreprise, de son secteur d’activité et des moyens financiers dont elle dispose.

D’ailleurs, pour les entreprises de moins de 50 salariés ne disposant pas de CSE, les coûts de ces biens et services peuvent être élevés.

Voici une liste des différents avantages sociaux que vous avez la possibilité de mettre en place.

Avantage en nature

  • Tickets restaurant ;
  • Complémentaire santé (obligatoire pour les entreprises du secteur privé) ;
  • Chèques vacances et/ou Chèques culture ;
  • CESU : Chèques emplois services universels pour les services à la personne ;
  • Paniers garnis ;
  • Aménagement des horaires (télétravail, prise de fonction plus tôt ou plus tard…) ;
  • Bons d’achat et cartes cadeaux ;
  • Tarifs préférentiels avec des organismes de séjours et de vacances,
  • Réduction abonnements numériques (Netflix, Amazon Prime, Spotify…), réduction ou remboursement pour le sport et les loisirs ;
  • Forfaits mobilités durables (forfait pour promouvoir des moyens de transport plus écologiques) ;
  • Réduction ou gratuité des biens et services délivrés par l’entreprise.

Avantages numéraires

  • Épargne salariale, intéressement ou participation au bénéfice (obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés) ;
  • Jours de congé rémunérés supplémentaires liés à l’ancienneté ou à un événement (déménagement, anniversaire…) ;
  • Remboursement des frais de transport ;
  • Primes (départ en retraite, prime naissance, primes vacances …).

Avantages individuels

  • Bonus en fonction des performances de l’employé ;
  • Véhicule de fonction ;
  • Place de parking attribuée ;
  • Téléphone portable et forfait ;
  • Équipement informatique ;
  • Bureau individuel ;
  • Carte essence et/ou de lavage.

Cette liste est bien-sûr exhaustive et c’est aux entreprises de décider d’appliquer tel ou tel avantage social.

De nombreux paramètres entrent en ligne de compte et les sociétés sont souvent dépendantes de leurs facultés budgétaires.

Cependant, en l’absence d’un CSE, pensez à toujours consulter vos salariés quant aux choix des avantages sociaux collectifs.

Questionnaires, sondages, entretiens : mettez tout le monde à contribution et recueillez l’avis de vos collaborateurs.

Cela vous permettra de connaître les envies de vos troupes et de leur proposer des solutions qui seront en accord avec leurs attentes.

Une plume affinée, des heures de recherche, toujours à l'affût de nouvelles idées, des connaissances tout-terrain... Plus qu'un métier la rédaction est une passion.

Articles Similaires

Vous avez une question ou un commentaire à faire ? Partagez vos idées avec notre communauté RH!

Rejoignez une communauté faite par et pour les professionnels RH.