Aller au contenu
mobile learning

Mobile learning : Nouvel outil d’apprentissage

Le mobile learning est un nouvel outil de formation qui commence à rencontrer beaucoup de succès auprès des entreprises. Il est également appelé « M-learning ».

logiciel formations gpec
Table des matières

Qu’est-ce que le mobile learning ?
Avantages du mobile learning
Inconvénients du mobile learning
Conception de contenus pour le mobile learning

Qu’est-ce que le mobile learning ?

Le smartphone fait aujourd’hui partie intégrante du quotidien de presque tout le monde. Chacun l’utilise pour faire absolument tout, que ce soit pour communiquer, pour commander de la nourriture ou des produits en ligne, pour jouer et pour apprendre quelque chose de nouveau. L’apprentissage sur un support mobile est une façon d’accéder à différents matériels de formation depuis divers types d’appareils (tablette ou smartphone). Le mobile learning est donc une nouvelle manière d’accéder à du contenu éducatif partout où l’on se trouve. Ce mode d’apprentissage présente de nombreux avantages, mais l’on soulignera surtout sa simplicité d’utilisation et sa praticité, un appareil mobile moderne et une connexion internet suffisent pour avoir accès aux informations dont vous avez besoin.

Le mobile learning offre l’opportunité de gagner du temps sur une formation en particulier aux personnes qui sont souvent en déplacement. Elles pourront facilement lire et apprendre de nouvelles choses, même dans les transports. Le but du mobile learning est d’atteindre les salariés qui préfèrent suivre les formations en dehors des heures de travail, loin de leur ordinateur de bureau, cela leur donne plus de liberté et une certaine autonomie qui participe grandement au succès de l’apprentissage.

Il faut faire la différence entre le mobile learning et l’e-learning sur les smartphones. On remarque que certains organismes sont un peu tentés d’opter pour la solution du passage de la formation sur mobile en rendant leurs plateformes accessibles et optimisées pour les smartphones. Pourtant, le mobile learning va au-delà de cette optimisation. La principale composante du mobile learning réside dans l’aspect « mobile-first », mais aussi dans la ludification du parcours de formation. De ce fait, le mobile learning utilise les spécificités d’une application mobile pour diffuser les formations.

Avantages du mobile learning

La génération actuelle grandit avec l’ère du numérique, ce qui fait que l’apprentissage par le biais d’appareils mobiles se présente comme une évidence. D’ailleurs, ce type de méthode est parfaitement adapté aux individus de cette génération qui ont de plus en plus tendance à penser et à travailler avec des supports mobiles. Ceci dit, le mobile learning ne s’adresse pas uniquement à cette nouvelle génération, et présente même différents avantages de taille que nous allons voir ci-dessous.

N.B : Les points suivants ne constituent en rien une liste exhaustive, nous allons uniquement énumérer certains des plus importants.

Un gain de temps et d’espace

Pouvoir apprendre partout où l’on veut et n’importe quand, sans devoir s’encombrer de plusieurs livres, est un luxe que l’on peut s’offrir avec le mobile learning. Un salarié peut très bien avoir ses supports de formation sur lui et trouver n’importe quel coin pour s’y concentrer, nul besoin d’un lieu spécifique (centre de formation, salle de conférence, bibliothèque…). Le contenu dont un salarié a besoin tient donc dans sa poche et il pourra l’utiliser pendant tout son temps libre, dans l’attente du métro ou à l’aéroport, par exemple, afin de rester productif en tout temps. C’est également avantageux pour les personnes qui travaillent depuis chez eux en cette période de confinement, elles peuvent suivre leurs cours depuis leur canapé ou leur lit.

Une motivation supplémentaire

L’utilisation du mobile learning peut être un véritable « boost » de motivation pour les salariés. Apprendre quelque chose de nouveau et être obligé de se rendre à des réunions de formation peut être un frein pour certains. Avec ce type d’outil, l’augmentation de la motivation peut se faire ressentir dès les premières semaines, surtout chez les individus qui n’ont pas forcément le temps de se former durant leurs heures de travail.

Un meilleur feedback

Grâce à l’apprentissage sur mobile, le feedback d’une équipe sera plus facile et plus rapide. Les taux d’achèvement seront meilleurs, car les salariés auront plus de facilité à accéder aux contenus partagés. Ce type de situation peut aussi fonctionner chez les étudiants, qui auront des résultats plus satisfaisants en un minimum de temps.

Une mise à jour en temps réel

Comme toutes les applications, le mobile learning peut faire l’objet de mises à jour, si le besoin s’en ressent. Les développeurs pourront apporter des modifications aux contenus de façon ponctuelle et l’utilisateur n’aura plus qu’à se connecter pour recevoir la dernière version de l’application.

logiciel formations gpec 

Inconvénients du mobile learning

Malgré tous ces avantages, on note tout de même quelques petits inconvénients du mobile learning.

Distraction

Comme nous le savons tous, les appareils mobiles sont une source inépuisable de distraction au quotidien. Les utilisateurs peuvent être perturbés de temps à autre par les notifications de leurs réseaux sociaux ou par des messages provenant de leurs proches. Pour éviter cela, il est impératif pour chacun de s’armer d’une autodiscipline à toute épreuve pour ne pas se déconcentrer. Par ailleurs, il est aussi possible de transformer les formations en des cours amusants et interactifs pour capter l’attention des utilisateurs qui pourraient facilement être distraits.

Problèmes de suivi pour les entreprises

C’est un des plus gros soucis de cette méthode, les entreprises ont du mal à suivre le mobile learning. Les employeurs n’ont aucune certitude que les collaborateurs suivent réellement les formations proposées. Une solution serait d’organiser des réunions de manière assez régulière pour faire des vérifications et suivre de plus près l’avancement de chacun dans la formation, mais cela peut prendre du temps et pourrait s’avérer inefficace dans certains cas. Une des solutions conseillées est de mettre en place des questionnaires une fois par semaine, par exemple, pour que les salariés concernés puissent savoir s’ils ont progressé et pour que les employeurs puissent faire un suivi plus précis.

Taille de l’écran

Les personnes qui ont l’habitude de travailler sur de grands écrans d’ordinateur peuvent avoir quelques difficultés avec la taille des écrans des smartphones, surtout si le contenu est essentiellement porté sur les textes. Par ailleurs, les images qui comportent des détails techniques pourront aussi être difficiles à analyser sur les petits écrans. L’utilisation du « zoom » est donc plus que conseillée si l’on travaille un smartphone et non une tablette (normalement dotée d’un écran plus imposant).

Distinction difficile entre la vie privée et la vie professionnelle

Les formations présentielles sont prévues dans les horaires de travail, il y a donc un temps spécifique qui leur est consacré. Avec le mobile learning, c’est différent. En effet, comme les employés pourront suivre leur formation à n’importe quel moment, le risque de grignoter du temps sur les heures de repos est très grand. Il est donc important de bien s’organiser pour trouver un créneau pour apprendre de nouvelles choses avec le mobile learning pendant les heures de bureau, même lorsque l’on est en déplacement. Par exemple, si un salarié travaille généralement de 8 h à 18 h, et qu’il est en déplacement à 14 h, il aura le temps de suivre une formation sur son mobile pendant son trajet. Comme cela, il n’aura plus besoin de se concentrer dessus après 18 h.

Conception de contenus pour le mobile learning

Le développement de contenus adaptés aux appareils mobiles permet de valoriser l’utilisation du smartphone ou de la tablette comme un support efficace d’apprentissage. Avant de vous lancer dans cette « aventure numérique », il faudra réaliser divers tests pour être certains que tout fonctionne parfaitement bien, peu importe le cas de figure rencontré, comme l’éventuelle utilisation d’un casque pour une formation contenant des voix off, par exemple. Pour une bonne conception de contenus dans le mobile learning, il faut tenir en compte le fait que le temps d’attention sur téléphone est très court. Il faut utiliser cette information pour rendre la formation plus percutante et travailler les thèmes à aborder dans des séquences qui n’excèdent pas 3 minutes. Les séquences pourront ensuite être réalisées de sorte à pouvoir être combinées et former un tout, afin d’obtenir un contenu élaboré et complet.

En utilisant le mobile learning, il faudra revoir quelques règles inhérentes à la formation « classique ». Ainsi, il est préférable d’avoir recours à des techniques de marketing pour rendre le contenu plus attractif. Le visuel sera à travailler, en misant énormément sur les illustrations et la rédaction de textes synthétisés et clairs, tout en privilégiant l’utilisation des listes à puces et des mots en gras. Le titre des modules est aussi important pour capter l’attention des utilisateurs. L’idée principale est d’essayer de « vendre » la formation en choisissant des titres accrocheurs pour inciter les gens à cliquer, comme « 3 secrets pour… », « 4 conseils pour… ». De plus, il faut éviter au maximum les contenus de « remplissage », il faut aller immédiatement à l’essentiel et essayer de donner un maximum d’exemples et de cas pratiques.

Pour en savoir plus sur les fonctionnalités du logiciel de ressources humaines Factorial, c’est ici !

Article rédigé par Miora Rabemanantsoa

Articles Similaires

Laisser un commentaire